^

Notre classe

#AssezDeViesBroyées

Deux ouvriers morts sur un chantier suite à l’effondrement de leur nacelle

Ce samedi 8 juin, sur un chantier de rénovation des bâtiments de la cité de la Source à Épinay-sur-Seine, une nacelle pouvant monter jusqu'à 18 étages s'est effondrée, causant la mort des deux ouvriers qui s'y trouvaient.

mardi 11 juin

Crédits photo : Photo d’un témoin. DR

C’est vers 9h30 que la nacelle qui servait aux ouvriers à travailler en hauteur afin de remplacer l’isolation thermique par l’extérieur des bâtiments s’est effondrée. La hauteur de la chute de la nacelle n’est pas encore déterminée, mais il se pourrait qu’elle se soit décroché du 18ᵉ étage de l’immeuble. Un troisième ouvrier présent sur une autre nacelle a échappé à cet accident d’une extrême violence et a rejoint le sol par la cage d’escalier à l’intérieur de l’immeuble. Lorsque les ouvriers sont arrivés à l’endroit de l’accident ils y ont aperçu leur deux collègues blessés sous l’enchevêtrement des débris de métal. Les secours ont immédiatement été appelés et ont ultérieurement précisé que les deux ouvriers pris en charge sont décédés des suites de leurs blessures.

Plaine Commune Habitat, le bailleur des bâtiments HLM en rénovation, a suspendu l’activité sur le chantier afin d’y assurer les conditions de sécurité nécessaire pour ses ouvriers. Une mesure bien trop tardive, qu’il aurait évidemment fallu prendre avant que deux d’entre eux ne meurent violemment sur le chantier.

Les politiques des grosses entreprises du bâtiment, souvent alliées aux collectivités territoriales qui les embauchent, mettent en péril la vie des travailleurs en cherchant à générer toujours plus de profit en économisant sur leur dos, et au détriment de leur sécurité. Ces ouvriers qui travaillent déjà dans des conditions très difficiles, souvent en extérieur et en hauteur, et qui ont affaire à des produits chimiques dangereux, sont particulièrement exposés à des drames de ce genre par leurs employeurs, pour qui leur sécurité est une donnée secondaire.