^

Politique

Violences policières

Dijon : un Street Medic reçoit un projectile derrière la tête, rue de Tivoli

A Dijon, pour l’acte 19 des Gilets jaunes, une fois encore les abords de la préfecture sont interdits. Malgré le dispositif répressif, Les Gilets Jaunes défendent leur droit à manifester dans le centre de Dijon. Des grenades lacrymogènes, et des tirs de LBD ont visé les Gilets jaunes. Un Street Medic a reçu un projectile derrière la tête, il y a quelques minutes, rue de Tivoli.

samedi 23 mars

Quelques images de la manifestation :




Mots-clés

Violences policières   /    Politique