^

Notre classe

En Argentine

Donnez à Madygraf, usine sous contrôle ouvrier qui produit gratuitement du matériel sanitaire

Dans cette usine sans patron, située près de Buenos Aires en Argentine, les ouvriers ont reconverti une partie de leur production pour la rendre utile face à la crise du coronavirus. Révolution Permanente lance une caisse de soutien.

jeudi 16 avril

Au coeur de la principale zone industrielle de l’Argentine, une usine de l’industrie graphique sort du lot. Depuis 2014, moment où le patron de la multinationale Donneley a décidé de mettre la clé sous la porte et de licencier tous les ouvriers, ceux-ci ont décidé d’occuper le lieu de travail et mettre en route la production sous leur propre contrôle et gestion.

Avec la crise du coronavirus, les ouvrières et ouvriers de l’usine ont décidé de mettre une partie de la production au service de la crise sanitaire. Depuis plusieurs semaines, ils produisent du gel hydroalcoolique, des masques et des visières de protection qu’ils distribuent gratuitement au personnel soignant et à la population. Pour elles et eux, cela a été une évidence : c’est le sens de leur usine sous gestion ouvrière qui a pour vocation de produire au service du plus grand nombre. Cette décision tranche radicalement avec l’attitude criminelle du grand patronat, en Argentine, en France, et dans le reste du monde qui pousse à continuer les productions non essentielles, uniquement pour garantir ses profits, en mettant en danger des millions de travailleurs.

Pour en savoir plus sur la reconversion de Madygraf

Ce jeudi 16 avril, Revolution Permanente lance une cagnotte de soutien à Madygraf, pour alimenter la caisse qu’ils ont eux-même lances. Tout l’argent sera reverse directement sur leur compte en banque dans les prochaines semaines.

Verser à Madygraf, c’est un acte de soutien internationaliste dans la lutte contre le coronavirus contre toutes les tentations de repli nationaliste. Mais c’est aussi et surtout soutenir une expérience de gestion ouvrière qui démontre aujourd’hui concrètement comment la classe ouvrière peut être une alternative à la grave crise sanitaire, et la crise économique à venir.

Pour donner, c’est ici.




Mots-clés

#StopProductionNonEssentielle   /    Contrôle ouvrier   /    Argentine   /    Notre classe