^

Du Pain et des Roses

Le 23 dans la rue et le 5 on continue !

Du Pain et des Roses à la manifestation parisienne historique du 23 Novembre !

Le collectif féministe Du Pain et des Roses était présent dans les manifestations à Paris, Bordeaux, Toulouse et Montpellier pour porter la voix d'un féminisme révolutionnaire, anticapitaliste et anti-impérialiste. À Paris, le cortège Du Pain et des Roses comptait plusieurs centaines de personnes. Habillées en gilets violets, nous avons parcouru les boulevards sous le cri de "violences sexistes, violences sociales, même combat contre le capital".

lundi 25 novembre 2019

Ce samedi, il y a eu une manifestation massive dans tout le pays dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, appelée en France pour le 23 novembre. À Paris, les chiffres estiment le nombre de personnes mobilisées à 100 000, ce qui pose la perspective d’un renouveau du mouvement féministe dans un contexte d’explosivité sociale dans le pays et à l’internationale. Plusieurs collectifs ont été présents sur le parcours qui allait d’Opéra jusqu’à Nation, notamment Nous Toutes organisatrice de la marche, qui distribuait des pancartes “Ras le viol” ou encore “À bas le patriarcat”. On a pu également voir un grand cortège des militantes à l’origine des collages contre les féminicides qui ont notamment dénoncé pendant la manifestation le dernier film de Polansky, un cortège “Queers Trans racisées”, le collectif féministe Act Up contre le sida ou encore des organisations politiques et syndicales comme le NPA, Solidaires, le Planning familial, la CGT, la CFDT, Osez le féminisme, le PS, le PCF ou SOS Homophobie. La plupart des manifestantes étaient jeunes, dans leur grande majorité des étudiantes ou lycéennes, ce qui montre que les nouvelles générations ne vont pas rester chez elles si facilement et que la possibilité d’une nouvelle vague féministe française massive et combative se concrétise de plus en plus. De plus, cette manifestation historique à deux semaines du 5 décembre, ouvre la possibilité de l’apparition d’un secteur féministe combatif qui potentiellement peut se mobiliser au côtés des travailleurs dans la période à venir, contre le gouvernement de Macron, jugé inefficace et aveugle face aux violences faites aux femmes par les manifestantes, et contre toutes ses attaques.

Pour voir plus :
https://www.revolutionpermanente.fr...

Le collectif féministe révolutionnaire anticapitaliste et anti-impérialiste fait sa deuxième apparition publique en France dans le cadre d’une date internationale féministe avec un cortège de plusieurs centaines de personnes. Le 8 mars dernier, lors de la première apparition, le collectif a été lancé en pleine lutte des gilets jaunes et a fait son premier cortège samedi 9 mars aux côtés des femmes gilets jaunes et de toutes les femmes précaires en lutte. Ce 23 novembre on est sorti manifester pour dénoncer l’ensemble des violences faites aux femmes, depuis les féminicides et les agressions sexuelles, jusqu’à la précarité, l’exploitation et l’ensemble des violences sociales, en passant par l’islamophobie et le racisme. De nombreux slogans ont été lancés en solidarité avec les femmes à l’internationale, comme les chiliennes, les libanaises, les iraniennes, les boliviennes ou encore les Hongkongaises, qui actuellement sont en première ligne de bataille malgré la forte répression qu’elles subissent.

Un des mots d’ordre central du collectif lors de cette journée de manifestation était "le 23 dans la rue et le 5 on continue". En effet, depuis Du Pain et des Roses, on appelle toutes les femmes travailleuses et étudiantes à nous rejoindre dans la grève à partir du 5 décembre, afin de lutter tous et toutes ensemble contre la réforme des retraites et le gouvernement en faisant entendre toutes nos revendications. Pour en finir une bonne fois pour toutes contre la précarité qui nous touche en tant que femmes en premier lieu, pour en finir avec le racisme d’état, avec l’exploitation capitaliste et avec toutes les manifestations du patriarcat. Les femmes sont les premières à être touchées par les attaques de Macron et le système capitaliste duquel il est le garant, mais comme on peut le voir déjà à l’internationale, elles seront les premières à riposter ! Suite à cette manifestation massive qui montre qu’on en a assez de toutes les violences que nous impose cette société, l’enjeu est de transformer la force de la manifestation en force organisée dans nos lieux d’études et de travail pour construire la contre-offensive. Organisons-nous contre toutes les violences faites aux femmes et contre ce système capitaliste et patriarcal qui les provoque et les entretient ! Tous et toutes en grève à partir du 5 !




Mots-clés

Féminicide   /    Féminisme    /    Islamophobie   /    Violences faites aux femmes   /    Internationalisme   /    Du Pain et des Roses