^

Politique

Témoignage

Eric cheminot, syndicaliste et Gilet Jaune : « pourquoi je pars en reconductible à partir du 5 décembre ! »

Parce que je n’ai pas envie de laisser des gougnafiers saccager nos acquis sociaux, nos retraites, et le beau rêve de celles et ceux qui se sont battus pour ça.

jeudi 5 décembre 2019

Parce que cette réforme, qui unit et concerne tout le monde, n’est que la énième attaque contre un système qui se révèle le moins mauvais au monde pour réduire la misère et les inégalités

Parce que je ne supporte plus la bassesse des tentatives de divisions visant à monter les pauvres et les travailleurs, les uns contre les autres

Parce que, comme tout être humain, j’ai besoin de justice et d’équité

Parce qu’au contraire, aujourd’hui la classe dirigeante construit sa propre impunité et celle de sa police, quand les 2 devraient être exemplaires et sous surveillance constante et rapprochée

Parce que je ne souhaite à personne d’être précarisé à outrance et que je suis pour que tous les travailleurs bénéficient d’un statut protecteur

Parce que je ne veux pas mourir ou être abîmé au travail ou par le travail comme c’est le cas partout dans le monde où la législation sur les risques professionnels est au niveau où ce gouvernement l’a rabaissée.

Parce que je ne crois pas que ce soit à l’économie de décider de nos vies, mais à nous de décider du fonctionnement de l’économie

Parce que nous ne pouvons pas tolérer une politique générale de gains de productivité qui, en plus de discriminer les travailleurs malades et les parents isolés notamment, pèse dangereusement sur notre intégrité physique et mentale et sur l’écologie planétaire

Parce que je ne crois pas qu’affamer les chômeurs leur donnera du travail ou que maltraiter les migrants les empêchera de fuir la guerre ou la pauvreté

Parce que je ne supporte plus de détourner le regard quand je croise une personne à la rue en me sentant soulagé que ce ne soit pas mon cas

Parce que j’ai conscience que l’humanité ne peut vivre uniquement de technologie, mais a besoin de l’ensemble de l’écosystème pour être heureuse, même les bactéries qui protègent ma peau et digèrent pour moi dans mes intestins

Parce que mes modèles ne sont pas les pervers narcissiques au pouvoir ou à la direction des grandes entreprises mais des personnes capables d’empathie et d’humanité

Parce que la duplicité du pouvoir qui affiche le contraire du but réellement poursuivi est insupportable

Parce que ceux qui nous parlent d’équité officialisent la discrimination

Parce que ceux qui nous parlent d’aide sociale « dingue » favorisent le licenciement des travailleurs malades

Parce que ceux qui dénoncent la violence la perpétuent à un niveau qui nous renvoie à des temps immémoriaux

Parce que ceux qui fustigent l’immigration, sont les premiers à en tirer profit

Parce que je refuse une société dans laquelle chacun de mes faits et gestes peut déboucher sur l’exploitation, voire l’esclavage, d’un travailleur à coté ou à l’autre bout de la planète

Parce qu’une production capitaliste à outrance nous emmène droit dans le mur écologique

Parce que la force qui a construit l’humanité jusqu’à ce jour n’a jamais été l’individualisme mais la fraternité/sororité et la solidarité

Parce que j’aime sincèrement mon prochain, même s’il m’arrive d’avoir du mal à le supporter, et que je souhaite que chacun puisse vivre dignement sur cette planète

Pour toutes ces raisons, et parce que la réforme des retraites n’est que le déclencheur d’un ras-le-bol social de l’ensemble de la population, je serai en grève reconductible à partir du 5 décembre, unitairement avec tous ceux qui veulent un véritable progrès social et écologique, et jusqu’à la victoire

Pour l’avenir de la société humaine

Pour l’avenir de la planète

Pour l’honneur des travailleurs




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Grève   /    Grève générale   /    Politique