^

Monde

Assassiné parce que noir

États-Unis. Une vidéo dévoile la vérité d’un lynchage raciste.

Fin février, Ahmaud Arbery est tué dans la rue par un ancien policier et son fils blancs, qui le suspectent d’être le responsable de récents cambriolages dans le quartier. L’affaire est oubliée, jusqu’à ce que mardi dernier une nouvelle vidéo des faits soit diffusée sur les réseaux sociaux. En réalité, Arbery a été assassiné parce qu’il était noir.

jeudi 7 mai

Selon Travis et Gregory McMichael, de 34 et 64 ans respectivement, le joggeur qu’ils avaient aperçu à Brunswick (Géorgie) correspondait à la description d’un cambrioleur qui sévissait dans la ville : “un mec noir avec un tee-shirt blanc”. Après avoir appelé les urgences, puis la police, le père et le fils ont donc décidé de prendre eux-mêmes les choses en main, et ont pris leurs armes (un revolver et un fusil) “pour essayer de l’intercepter.” Toujours selon le récit de Gregory McMichael, après qu’ils ait crié à Arbery qu’ils voulaient lui parler, celui-ci aurait “violemment attaqué Travis.” Dans la bagarre, deux coups de fusil causent la mort d’Arbery.

Comme rapporté par Libération, “sur la base de cette version des faits et de la loi qui, en Géorgie, autorise tout citoyen à arrêter une personne soupçonnée d’avoir commis un crime, et à utiliser la force létale en cas de légitime défense, les McMichael n’ont été jusqu’à présent ni arrêtés ni poursuivis.” Depuis fin février donc, cette affaire n’avait eu aucune conséquence. Jusqu’à ce que mardi dernier une vidéo de 36 secondes, témoignant du crime, ait été diffusée.

La vidéo prouve que père et fils ont délibérément attendu et tendu une embuscade à la victime. En réalité, comme l’affirme l’avocat de la famille S. Lee Merrit, la personne ayant filmé la scène aurait été complice des McMichael, aurait poursuivi Ahmaud Arbery avant de filmer dans le but de faire tomber le joggeur dans le piège préparé par les McMichael. En somme, il s’agit là non pas d’un cas de légitime défense mais d’un lynchage raciste.

Une manifestation s’est déroulée dans le quartier où Arbery a été tué, pour exiger que la justice condamne les coupables. De nombreuses personnalités politiques ont soutenu la version de l’avocat et ont exigé de la justice une enquête “rapide, complète et transparente”, comme l’a fait le candidat du Parti Démocrate à la présidentielle, Joe Biden.

Ce dernier a aussi affirmé que “la vidéo est claire : Ahmaud Arbery a été tué de sang froid.” Toutefois il ne s’agit pas uniquement d’un meurtre “de sang froid”, et la cause réelle ne peut pas être jugée suite à une simple enquête “rapide, complète et transparente”. Parce qu’Ahmaud Arbery n’est pas un cas isolé, mais une victime de plus d’un système raciste qui continue à stigmatiser, à réprimer, à violenter et à tuer les personnes en raison de leur couleur de peau.

Biden, comme le souligne Carmin Maffea sur Left Voice, “a maintenu un status quo raciste impérialiste. L’entierté de sa carrière politique a contribué à la mort d’Ahmaud Arbery.” Que ce soit Ahmaud Arbery en Géorgie ou le jeune garçon de 14 ans en Californie -, un homme noir en Catalogne ou les 5 morts en France suite à des contrôles de police rien qu’entre le 8 et le 15 avril, la vraie cause est la même : le racisme, utilisé pour opprimer les classes populaires et diviser la classe travailleuse. Il n’y a pas de justice possible dans un système capitaliste impérialiste où nos vies changent de valeur selon la couleur de notre peau.




Mots-clés

#BlackLivesMatter   /    Racisme   /    Monde