^

Politique

"Êtes vous prêts à accueillir un Afghan ?" Nouveau quizz raciste de Charlie Hebdo

Charlie Hebdo a choisi, une fois de plus, d’alimenter les réflexions réactionnaires et xénophobes. Leur cible cette fois-ci : les Afghans présentés comme des « assistés qui laissent des poils partout » ou des « rastaquouères » venus en France « cogner des femmes qui ne sont pas à eux ».

mardi 31 août

Depuis la prise de Kaboul par les Talibans et leurs installations à la tête de l’Afghanistan, la question des réfugiés fuyant la situation sur place, est au cœur de l’actualité en France. Dans ce cadre les discours réactionnaires se sont multipliés : le premier à l’ouvrir n’aura été autre que Macron lui même qui tonnait le ton dans son discours du 16 août : « Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants…  », l’extrême-droite quant à elle a surenchérit cherchant à créer un amalgame entre taliban et Afghan, quand elle ne promeut pas la fermeture des frontières.

C’est dans ce contexte le 24 août dernier, Charlie Hebdo s’est encore illustré en s’inscrivant dans la liste des sorties réactionnaires qui pullulent ces derniers temps, avec un quizz intitulé : « Êtes vous prêts à accueillir un afghan ? ». Le titre donne déjà le ton avec une référence à une question chérie par l’extrême-droite, à toute personne qui exige l’accueil des réfugiés : «  est-ce que toi tu en adopterais un ?  ». Mais le quizz ne s’arrête pas là... Dès la première question « Qu’est-ce qu’un réfugié ?  », on trouve comme réponses possibles : « un déserteur  », «  un homme qui vit d’amour » et « un assisté qui laisse des poils partout  »... Ils poursuivent sur la même lignée nauséabonde en suggérant dans leurs réponses que les Afghans fuiraient pour « Nos allocations familiales  ». Un peu plus loin : «  À votre avis, la France est-elle prête à accueillir les naufragés de Kaboul ?  » est suivi de réponses ridiculisant la perspective d’accueil par « Oui, parce que Malala l’a dit  » ou jouant sur plusieurs préjugés racistes à la fois « Non, parce qu’ils vont voler le cuivre des Roms ». Finalement les « profils » qu’ils en tirent à la fin résument bien le quizz.

Il y a d’un côté l’idée qu’accueillir les Afghans reviendrait à ouvrir grand la porte aux talibans, de l’autres l’idée que les Afghans seraient des hommes violents et sexistes et enfin qui tourne en ridicule la possibilité d’accueil des Afghans, en faisant passer les personnes qui la défende pour des idéalistes qui « boivent du thé et du lait de chèvre bio » comme le suggère une autre de leurs réponses.

Dans un moment où la situation en Afghanistan, déjà très dure ces dernières années, est entrain de s’aggraver dramatiquement, Charlie Hebdo choisit une fois de plus de se ranger du côtés des rhétoriques nauséabondes. Le quizz est fait pour alimenter tous les pires préjugés réactionnaires et la haine des réfugiés et des Afghans ; il s’inscrit dans la droite lignée des unes de ces dernières années, comme celle islamophobe où Maryam Pougetoux,militante de l’UNEF était caricaturée ou encore cette une où des femmes voilées enceintes présentées comme « des esclaves sexuelles de Boko Haram » crient « touchez pas à nos allocs  ».

Contre tous ces discours xénophobes, il est nécessaire non seulement de dénoncer ces prises de positions qui sous couvert d’ « humour » diffuse des préjugés raciste mais surtout il nous faut faire entendre une autre voix. Il est urgent de défendre, sans concession, l’ouverture des frontières et un accueil digne pour tou.te.s les Afghan.ne.s sur le territoire français.




Mots-clés

Charlie Hebdo   /    Afghanistan   /    Racisme   /    Politique