^

#Evian : une polémique islamophobe créée de toute pièce par la fachosphère

Pour le premier jour du ramadan un tweet d'Evian a fait réagir, principalement sur le ton de l'humour, des musulmans sur Twitter. Après que l'entreprise ait choisi de s'excuser, la fachosphère et la droite tentent de lancer une nouvelle polémique islamophobe autour d'un événement anodin.

mercredi 14 avril

Source photo : AFP

Hier, un tweet anodin de Evian : « RT Si vous avez déjà bu 1L aujourd’hui ! » a généré quelques réactions, principalement sur le ton de l’humour, de musulmans sur Twitter. Pour le premier jour du ramadan, dans le cadre duquel les musulmans pratiquants doivent jeûner de l’aube jusqu’au coucher du soleil, les internautes ont réagi au second degré en pointant le « timing » du tweet.

Probablement dans un souci d’éviter tout risque de polémique, et en dépit du caractère largement amusé des réponses, l’entreprise a choisi de justifier son tweet quelques heures après : « Bonsoir la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n’appelle à aucune provocation ! ». Il n’en fallait pas plus pour la fachosphère s’empare de la polémique pour déverser sa haine contre la population musulmane. 

Nombreux sont ceux qui se sont insurgés, disant que « la France n’est pas un pays musulman », tweetant des images de plateaux de saucissons et de vin rouge, ou encore transformant les montagnes sur le logo d’Evian en mosquée. Il n’aura donc fallu que quelques heures après le début du ramadan pour que les réactionnaires passent à l’offensive.

Une offensive dont l’ampleur ne cesse de croître, largement alimenté par des figures de l’extrême droite et de l’islamophobie. Toujours à son poste, Damien Rieu, désormais candidat pour le Rassemblement National, s’est empressé de poster : « Vous pensez qu’ils vont décapiter les bouteilles d’#Evian ? », faisant référence à l’assassinat de Samuel Paty.

A partir d’un événement anodin, la fachosphère aura ainsi une fois de plus réussi à imposer dans l’espace public une offensive visant à faire des musulmans des ennemis de l’intérieur. Un climat qui a des effets dans la réalité puisque rien que le week-end dernier, plusieurs actes islamophobes ont été recensés : incendie criminel contre une mosquée à Nantes, tags islamophobes sur un lieu de culte à Rennes, et menaces de mort contre la journaliste Nadiya Lazzouni. Ces attaques visant la population musulmane s’inscrivent évidemment dans l’offensive islamophobe lancée par le gouvernement depuis des mois qui ne cesse de s’accentuer, comme en témoignent les multiples amendements à la loi séparatisme votés au Sénat, tous plus réactionnaires les uns que les autres et face auxquels une réaction à la hauteur se fait toujours attendre.




Mots-clés

Twitter   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Extrême-droite