^

Jeunesse

La précarité tue

Fac de Lyon 2 bloquée : la police en cours d’évacuation des étudiants mobilisés

Suite au drame de vendredi dernier, les étudiants lyonnais se sont rassemblés hier devant le Crous, et aujourd’hui en bloquant la fac de Lyon 2 pour exprimer leur tristesse, et surtout leur colère. La présidence a vite réagi et une soixantaine d'occupants sont en ce moment en cours d'évacuation par la police.

mercredi 13 novembre

Crédit photo : BFM TV

Des étudiants mobilisés contre la précarité suite à l’acte d’un étudiant lyonnais

Le rassemblement d’hier a attiré environ 1500 personnes venues montrer leur solidarité avec l’étudiant actuellement hospitalisé, et dénoncer la précarité étudiante. Le rassemblement est ensuite devenu une manifestation qui s’est dirigée vers le rectorat avant de s’orienter vers l’antenne des quais de la fac de Lyon 2, pour y organiser une action “Resto U gratuit”. Une AG s’est tenue sur place, et a voté le blocus de l’antenne de Bron de la fac le lendemain matin.

Ce mercredi matin à Lyon 2, la reconduction du blocus a été votée ainsi qu’un appel à une AG le lendemain à 12h. Parmi les interventions : des expressions de soutien au jeune hospitalisé, et des démonstrations du caractère généralisé de la précarité dans la jeunesse, contre laquelle il ne peut pas exister de solution individuelle. Des interventions ont également soulignées l’importance que cette colère de la jeunesse s’exprime en lien avec celles des autres secteurs, et d’organiser une réponse d’ampleur à la précarité et aux réformes.

Un appel a été lancé de constituer un cortège étudiants dans la manifestation unitaire des soignants, pompiers et usagers à Grange Blanche le jeudi 14 qui se battent contre la casse sociale et la même précarité qui vise les étudiants, dans l’optique de préparer le 5 décembre qui pourrait devenir une journée où s’exprime collectivement la colère des étudiants et du monde du travail face à un système brutal, et des réformes qui précarisent et qui tuent.

Occupation de la fac : la présidence demande à la police d’évacuer

Suite à la journée de mobilisation, une soixantaine d’étudiants ont souhaité occuper la fac. Rapidement la présidence a demandé à la police d’intervenir. En ce moment même (21h50), une centaine de CRS et de policiers de la BAC sont ainsi entrain d’intervenir sur le campus de Bron. Pour le gouvernement la logique est claire : empêcher toute cristallisation étudiante pour éviter que ne s’ouvre un nouveau front de lutte qui pourrait alimenter la colère sociale dans le pays.




Mots-clés

Police   /    mouvement étudiant   /    Jeunesse