^

Politique

Le combat continue

Face à la mobilisation, la RATP reporte les conseils de discipline. Exigeons leur annulation !

La nouvelle vient de tomber : la direction de la RATP a enfin renoncé à tous les conseils de discipline en raison de l'épidémie de Covid_19 et jusqu'à nouvel ordre. Mais attention, ce n'est qu'un report et nous restons mobilisés pour exiger l'annulation complète de toutes les procédures disciplinaires scandaleuses à notre encontre.

mardi 24 mars

Depuis le début de l’épidémie, la RATP nous a habitués à réagir avec toujours un train de retard : alors qu’il a fallu se battre pendant des semaines pour qu’elle prenne un minimum de mesures pour la sécurité des agents, elle vient seulement de suspendre tous les conseils de discipline. Une chose est sûre, on ne peut pas dire qu’elle l’ait fait de gaîté de cœur : la semaine dernière encore, des collègues se faisaient licencier à Lachambeaudie.

Concernant nos conseils de discipline à Alexandre El Gamal et moi-même, prévus jeudi 26 mars, elle aura tenté de les maintenir jusqu’au dernier moment. L’épidémie en était d’ailleurs déjà au stade 2 lorsque nous avons reçu nos convocations, et au stade 3 quand nous avons été reçus pour consulter notre dossier disciplinaire. A aucun moment la RATP ne s’est posé la question de faire passer au premier plan notre santé et celle des agents que nous défendons tous les jours sur le terrain, dans cette période difficile où les agents tous métiers confondus se démènent pour la continuité du service public des transports. Mais non, à moins d’être mise au pied du mur, la direction trouve toujours les moyens de mobiliser ses cadres et tout son attirail répressif pour sanctionner les ouvriers que nous sommes ! Mais au vu du mépris qu’elle porte à notre santé face à l’épidémie, rien ne nous étonne !

La RATP recule face à la mobilisation : imposons l’annulation de toutes les procédures !

Ce qu’il faut comprendre c’est que ce report des conseils de discipline c’est avant tout grâce à l’indignation provoquée parmi les agents RATP et sur les réseaux sociaux, suite à nos articles et vidéos et aux différents courriers des organisations syndicales.

Face à cette convocation scandaleuse, vous avez été très nombreux à nous témoigner de votre soutien, par vos messages vidéos, motions, courriers... et je vous en remercie du fond du cœur. Pour la plupart d’entre vous, nous avons partagé de près ou de loin la grève historique contre la réforme des retraites cet hiver, et nous nous retrouvons à nouveau aujourd’hui côte-à-côte dans cette lutte contre la répression. Comme je l’ai répété à plusieurs reprises, quand on part à la guerre, on sait qu’on peut s’attendre à tous les coups bas de la part de cette direction au service du gouvernement. Ces menaces de révocation sont la suite logique des matraques qu’elle nous a envoyé sur les piquets. Mais nous ne nous laisserons pas faire, et nous savons que nous pouvons compter sur vous.

.

Alors un grand merci à tous mes camarades de la RATP des dépôts de Flandre et d’ailleurs, aux camarades de la CGT, de la coordination RATP-SNCF, de l’interpro de Pantin, aux étudiants, à Du Pain et des Roses, à Olivier Besancenot, Eric Coquerel et tant d’autres qui ont participé à cette vidéo de soutien... ainsi qu’à tous ceux qui nous ont témoigné leur solidarité par d’autres moyens, et tous ceux qui étaient présents lors de nos entretiens disciplinaires et lors des conseils de discipline et convocations au commissariat de nos camarades de Vitry François, Patrick et Yassine.

Dans cette période difficile, ce report nous plonge encore dans l’incertitude concernant notre avenir alors même que nous sommes impliqués au quotidien pour veiller à la sécurité et la santé des agents. Mais grâce à vous tous aujourd’hui nous nous sentons forts face à cette direction, nous savons que notre solidarité est plus forte que tout et que rien ne pourra la briser. Alors que nous agissons comme lanceurs d’alerte concernant l’état des transports parisiens en cette période d’épidémie, les usagers sont aussi plus que jamais derrière nous, comme ils l’ont été pendant la grève. Ils ont bien compris que notre combat était le leur et que plus que jamais nous devons être solidaires pour imposer des conditions de travail et de transports dignes pour les agents de la RATP comme pour les usagers.

Nous avons une forte pensée pour tous nos collègues contaminés et leurs familles, et en particulier pour le cadre du dépôt d’Aubervilliers qui se trouve actuellement dans un état grave, en leur souhaitant un bon rétablissement à tous.

Notre combat continue pour exiger l’annulation complète de toutes les sanctions scandaleuses prononcées ces dernières semaines notamment contre nos camarades Yassine, Patrick et François, et pour l’annulation des procédures disciplinaires à notre encontre !

Signer la pétition contre la répression syndicale




Mots-clés

répression syndicale   /    RATP   /    Répression   /    Politique