^

Monde

Etats-Unis

Face à une flambée des cas de COVID-19, la Californie met en place de nouvelles restrictions

Face à une recrudescence des cas de Covid19, la Californie a mis en place de nouvelles restrictions. Dans la lignée de sa politique de déni, Donald Trump a menacé de sanctions, notamment sur la question des établissements scolaires qui ne rouvriraient pas le 18 août.

mardi 14 juillet

Crédits : FREDERIC J. BROWN / AFP

Rétropédalage du déconfinement suite à une flambée des cas en Californie

L’État le plus peuplé des Etats-Unis, après avoir été épargné par la pandémie, est touché de plein fouet par le coronavirus. Lundi, le gouverneur de Californie a ordonné un retour à certaines restrictions, dont la fermeture de salles de restaurants, bars, salons de coiffure, lieux de culte, les bureaux des secteurs non essentiels, restriction des manifestations. Il s’agit de l’élargissement de restrictions déjà en place dans les zones considérées les plus à risque de Californie, et concerne aujourd’hui 80 % des 40 millions d’habitants de l’État.

La Californie avait été le premier Etat à mettre en place des mesures en mars. Mais depuis plusieurs semaines le nombre de cas recensés ne fait qu’augmenter pour atteindre 300 000, dont plus de 7000 morts. Cet Etat est le plus touché des Etats-Unis avec le Texas et la Floride. Ceci dans un pays qui recense plus de 3,36 millions de cas au total et plus de 59 222 cas dans les dernières 24 h selon l’université John Hopkins.

La réouverture des commerces s’est faite en juin, et une partie de la presse californienne ont déclaré que l’État avait levé le pied trop tôt. Ils reprochent au gouverneur d’avoir levé les mesures de confinement avant la possibilité d’atteindre ses objectifs de dépistage dû à une pénurie de tests.

Des mesures sanitaires qui ne plaisent guère à Trump

Le gouverneur a reconnu que le virus ne s’arrêterait pas de sitôt déclarant qu’il a été naïf de penser qu’ils s’arrêterait avec la chaleur, en référence aux allégation de Donald Trump au début de la pandémie. Alors que le virus avait d’abord frappé New-York, elle atteint les Etats du Sud et de l’Ouest à présent. Ces Etats sont également affectés par une crise hospitalière et les médecins redoutent qu’elle dure. Le matériel pour réaliser les tests manque comme les antiviraux tel que le remdésivir.

Les responsables du district scolaire de Los Angeles ont annoncé que la rentrée n’aurait pas lieu le 18 août et que les cours seraient assurés à distance pour « empêcher les écoles de devenir un bouillon de culture » Une décision qui place le district en conflit avec Donald Trump, qui a menacé de sanctionner les établissements qui ne réouvriraient pas comme il l’avait demandé, les privant de financement fédéral par exemple.

Le président s’en ai pris aux principaux experts sanitaires leurs reprochant leurs directives de lutte contre l’épidémie. Les tensions sont fortes entre Anthony Fauci, principal expert en maladies infectieuses et le président. L’expert avait décrit la flambée de cas comme le symbole de l’incapacité du pays à se confiner et de sa reprise prématuré des activités.




Mots-clés

Déconfinement   /    Crise sanitaire   /    Coronavirus   /    Crise sociale   /    Donald Trump   /    Etats-Unis   /    Monde