×

Communiqué

Face aux attaques contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s et les occupations d’université, il faut une réponse unitaire !

Alors que l’Etat réprime les grèves pour les salaires comme cette semaine à Vertbaudet, il mène dans le même temps une offensive contre la jeunesse qui s’est mobilisée contre Macron et la réforme des retraites. Contre cette attaque, les organisations de jeunesse appellent à répondre et à s’organiser. Communiqué.

19 mai 2023

Facebook Twitter
Face aux attaques contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s et les occupations d'université, il faut une réponse unitaire !

Crédits photo : O Phil des Contrastes

Depuis le mois de janvier, la jeunesse est mobilisée aux côtés des travailleurs contre Macron et sa réforme des retraites. Le gouvernement lui a répondu par la matraque, multipliant les arrestations et les violences policières. Désormais, l’Etat veut faire payer à la jeunesse sa mobilisation et met en place une répression judiciaire d’une grande violence.

Après de nombreuses détentions provisoires à la suite du 1er mai, cette offensive s’est encore accélérée ces derniers jours. A Bordeaux, trois jeunes mobilisés ont été perquisitionnés à leur domicile et placés en garde à vue pour avoir participé à l’occupation de leur université, à la suite d’une plainte déposée par la direction de l’établissement. D’après des informations relayées dans la presse, leur simple participation à une occupation leur vaut d’être accusés « d’incitation à la violence » pour avoir « échangé sur messagerie cryptée ». Relachés à l’issue de leurs gardes à vue, ils souffrent d’importantes privations de liberté en attente de leur procès.

Une répression scandaleuse, qui témoigne de l’offensive menée contre les mobilisations étudiantes. Après les déclarations de la ministre de l’enseignement supérieur, trouvant « insupportables » les occupations d’universités et encourageant les présidences à porter plainte, le groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale a déposé une proposition de loi pour permettre l’intervention des forces de police sans l’accord des universités. Il y a une volonté claire de la droite et de l’exécutif de criminaliser les étudiant.e.s qui se sont mobilisé.e.s.

En ce sens, les présidences d’université commencent déjà à leur emboîter le pas. A Toulouse, la présidente de la fac du Mirail menace d’appeler la police lors des prochaines occupations, et demande de la Justice davantage « de zèle pour mener les investigations » contre les étudiant.e.s qui ont occupé un bâtiment.

Cette offensive contre les occupations d’université rejoint le durcissement autoritaire opéré par le pouvoir depuis le 49-3, entre violences policières, réquisitions de grévistes, interdictions de manifester, menaces de dissolution d’organisations, et répression judiciaire contre les manifestants. Alors que la jeunesse a été un acteur central du mouvement historique contre la réforme des retraites, dans les blocages et occupations de facs, dans les manifestations sauvages et les journées interprofessionnelles, et sur les piquets de grève en soutien aux travailleurs, l’Etat cherche à faire payer les étudiants mobilisés et à effrayer toute une génération qui se politise.

Face à cette situation, l’ensemble des organisations de jeunesse, de la communauté universitaire, et du mouvement ouvrier doit réagir, dénoncer l’offensive contre les occupations d’université, organiser la solidarité avec les réprimés, et préparer la riposte contre ces attaques.

Signataires : FIDL, FSE, Jeunes Ecologistes, Les jeunes Génération.s, Jeunes Insoumis.es, Jeunes socialistes, NPA Jeunes, Le Poing Levé, Solidaires Étudiant-e-s, REVES jeunes, Union Etudiante, Union des étudiants algériens de France (UEAF), UNEF, Voix Lycéenne

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Poing Levé Bordeaux (@le_poing_leve_bdx)

Pour soutenir RP, faites un don !

Facebook Twitter
Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l'université de Columbia réprimés !

Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l’université de Columbia réprimés !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media

Paris 8. L'IED menace d'augmenter de 15% les frais pédagogiques

Paris 8. L’IED menace d’augmenter de 15% les frais pédagogiques


Etats-Unis. A l'université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s'intensifie

Etats-Unis. A l’université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s’intensifie

1 étudiant sur 10 s'est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l'enquête du Poing Levé !

1 étudiant sur 10 s’est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l’enquête du Poing Levé !

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social


Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?