^

Politique

Matraquage idéologique

Fake news : LCI affirme que des chômeurs gagnent plus qu’un couple au SMIC

Ce jeudi, LCI diffusait une séquence intitulée « : « Les allocs paient-elles plus que le travail ? ». Alors qu’une nouvelle attaque contre les chômeurs se dessine, cette séquence est une démonstration de plus que les médias bourgeois jouent un rôle clef pour défendre les intérêts des classes dominantes, quitte à faire usage de mensonges.

vendredi 16 septembre

Crédits photos : ATD Quart Monde France

Même affaibli, Macron a décidé de commencer son second quinquennat en cherchant à éviter l’immobilisme qui se dessinait avant l’été. Ainsi, le programme qui vient est chargé d’attaques contre les classes populaires : des retraites à la loi immigration, en passant par la réforme de l’assurance-chômage. Et comme d’habitude, il peut compter sur les médias bourgeois pour l’aider à faire passer ses réformes auprès de la population.

Ainsi, après le MEDEF qui a mis la pression au gouvernement au sujet de la réforme de l’assurance-chômage, ce jeudi 15 septembre, LCI s’est joint à la guerre contre les chômeurs en diffusant une séquence intitulée : « Les allocs paient-elles plus que le travail ? ». Une vieille chanson dont la droite raffole, et qui a pour unique objectif de stigmatiser les chômeurs en les opposant aux travailleurs, en les désignant comme des « profiteurs », responsables des maux des travailleurs.

Et, pour le coup, la chaîne de télévision, qui appartient à la famille Bouygues, 4ème fortune française, ne s’est pas gênée pour mentir. A l’écran, on peut voir un visuel qui explique tout bonnement qu’un couple de chômeurs habitant en région parisienne, ayant deux enfants en bas-âge, gagnerait 2902 euros par mois. En parallèle, un couple de travailleurs au SMIC, selon les mêmes critères, toucherait 2858 euros par mois. De la pure intox, tout simplement…

L’association de lutte contre la pauvreté ATD Quart Monde a d’ailleurs réagi sur twitter, rappelant que, non, les allocs ne paient pas plus que le travail ! Ils estiment au contraire la différence de revenus à 1020 euros. En effet LCI assurent que le chômage et le RSA s’additionneraient, ce qui est tout bonnement faux (il faut donc retirer 688 euros de revenus pour le couple) et ils doublent le montant des APL qu’un couple peut toucher. Cette séquence n’est donc rien d’autre qu’un mensonge éhonté.

Mais cette concurrence et ce nivellement par le bas que cherche à imposer le patronat et le gouvernement avec la complicité des médias servent à détourner une colère légitime de voir l’inflation rogner sur les salaires, en direction des chômeurs. Pour contrer cette logique de division, il faut se battre pour une hausse générale des salaires d’au moins 300 euros pour toutes et tous et une allocation universelle à hauteur du SMIC pour celles et ceux qui se retrouvent sans revenu. Et si le chômage est un vrai problème pour l’ensemble des classes laborieuses, la seule chose à faire est de partager le temps de travail, entre toutes et tous. Face à la nouvelle réforme de l’assurance-chômage, qui va précariser encore plus les chômeurs et renforcer la concurrence sur le marché de l’emploi, avec l’objectif de continuer à casser les conditions de travail et les salaires, il faudra aller se battre tous ensemble dans la rue, et ce, dès le 29 septembre, en faisant de cette date une véritable journée de grève capable de stopper l’économie du pays.



Mots-clés

Inflation   /    Réforme de l’assurance chômage   /    SMIC   /    médias   /    Chômage   /    Politique