^

Jeunesse

Marx au 21ème siècle

« Futur du travail et conflictualité ouvrière ». Deuxième conférence marxiste à l’Université de Bordeaux

Le 23 novembre à 17 h 30, Le Poing Levé propose la seconde conférence de son cycle « Marx au 21ème siècle ». Juan Sebastian Carbonell auteur du livre "Le Futur du Travail" et Vincent Duse, ancien ouvrier et militant chez PSA, aborderont les reconfigurations des mondes du travail ainsi que les tâches politiques et les perspectives qui en découlent.

mardi 22 novembre

Quand le monde ouvrier s’invite à la fac

Pour cette conférence, nous avons fait le choix d’une intervention croisée. Afin d’avoir d’une part le savoir universitaire d’un sociologue, Juan Sebastian Carbonell, et d’une autre part celui de l’expérience du travail ouvrier et du militantisme, avec Vincent Duse. Un exemple important pour nous des alliances possibles et souhaitables entre « le milieu intellectuel » et le « milieu ouvrier ».

Au cours de cette échéance seront discutés plusieurs aspects autour du travail, traités dans l’ouvrage de J. Sebastian Carbonell Le Futur du travail, paru en février aux Éditions Amsterdam. D’une part, seront discutées les deux dynamiques principales du travail : son automatisation et sa fragmentation, qui occupent une place très importante dans les débats au sein de la gauche. Et la chose est compréhensible : la dislocation du tissu industriel des années 1960-70, l’émergence des économies dites « du numérique » et leur cohorte de misères sociales et d’exploitation ont de quoi susciter l’inquiétude, voire la colère. Cependant, ces mouvements de réorganisation et de transformation du travail jouent aussi un rôle de masque idéologique. Certains apologistes de la disparition du travail dans les méandres de l’algorithme pensent pouvoir prédire la libération de l’humanité par la technologie ; d’autres, plus pessimistes, voient au contraire dans les progrès de l’intelligence artificielle et des plateformes numériques le double fléau d’un chômage de masse inexorable et de la neutralisation des capacités traditionnelles de résistance des travailleurs par leur atomisation et leur isolement « numérique ».

Ici, J. Sebastian Carbonell et Vincent Duse se proposent de confronter ces deux prophéties à la réalité d’un « monde du travail » en mutation, et d’analyser, derrière les phénomènes réels de sa décomposition, les mouvements souvent cachés de sa recomposition et des possibilités concrètes de résistance et d’émancipation des travailleurs.

En ce sens, la présence de Vincent Duse est précieuse pour enrichir la discussion, en tant qu’ancien ouvrier de PSA Mulhouse. Syndicaliste à la CGT durant toute sa vie dans cette usine, il est également militant à Révolution Permanente. Il a contribué aux différentes mobilisations dans son usine, dans l’industrie automobile, mais pas seulement. Aujourd’hui, il continue d’être un contributeur important de la section « Notre Classe » de Révolution Permanente, avec sa connaissance des luttes ouvrières et les liens qu’il a pu tisser tout au long de sa vie.

Il a également contribué à la rédaction de la postface du livre d’Elisabeth Des, Le harcèlement au travail. Mémoire d’un combat (éd. Les points sur les i, 2013). Dans laquelle il dénonce les conditions de travail et méthodes managériales détruisant la santé, le moral, voire la vie des ouvriers, « en essayant de comprendre ce qui peut pousser, avec tout son caractère dramatique, des salariés à mettre fin à leurs jours comme seule solution pour que cesse la souffrance. »

Ce sont ces deux profils passionnants qui vont interviendront donc le 23 novembre sur le campus de la Victoire à la faculté de Sciences Humaines, à Bordeaux. La conférence sera également disponible en rediffusion. C’est en mobilisant leurs connaissances et expériences respectives qu’ils chercheront à ouvrir une discussion, autant sur l’analyse du contexte dans lequel nous nous trouvons, que sur les perspectives que cela devrait nous donner.

Deuxième conférence marxiste à l’université de Bordeaux : s’armer stratégiquement pour lutter face aux crises du capitalisme

Cette seconde conférence s’inscrit dans le cycle marxiste mis en place par Le Poing Levé Bordeaux pour cette année 2022/2023. Ce cycle de conférence cherche à renouer avec les apports et la méthode du marxisme, qui bien plus que nous servir à analyser scientifiquement le monde, sont pour nous un véritable levier pour chercher à le changer. Alors que les crises, politiques, économiques, écologiques et sociales, se multiplient et font convulser le monde, le Poing Levé propose à travers ce cycle de se réarmer stratégiquement pour une issue révolutionnaire plus que jamais urgente face à ce système pourrissant.

Nous invitons également grandement les travailleurs·ses non-étudiant·e·s à assister à l’échéance et même à enrichir la discussion, notamment dans un contexte inflationniste où les grèves pour les salaires et la conflictualité ouvrière se multiplient.

Rendez-vous mercredi 23 novembre au campus de La Victoire à 17h30, ou sur les réseaux sociaux de Révolution Permanente pour voir la rediffusion !



Mots-clés

Université de Bordeaux   /    Marxisme   /    Université Bordeaux Montaigne   /    Théorie marxiste   /    Bordeaux   /    Automobile   /    Jeunesse