^

Monde

A un pas de la guerre ?

GRAVE. Agression impérialiste : les Etats Unis tuent le général iranien Soleimani en Irak

L’agression impérialiste contre l’Iran met en suspens la région et le monde entier craignant une nouvelle guerre dévastatrice au Moyen Orient. Une première réaction de RévolutionPermanente.fr

vendredi 3 janvier

- Les Etats Unis ont assassiné le principal responsable militaire iranien, le général Qassem Soleimani, qui était en outre à la tête de toute la politique régionale iranienne. Depuis ce weekend les évènements se sont accélérés : les Etats Unis avaient bombardé 5 positions d’une milice pro-iranienne en Irak et en Syrie ; puis l’ambassade américaine en Irak avait été attaquée par des miliciens et maintenant cette réponse brutale. Il y a non seulement un « risque d’escalade » (l’escalade est en quelque sorte déjà là) mais un risque réel de guerre entre les Etats Unis et l’Iran. C’est une agression impérialiste très importante qui choque même parmi les dirigeants occidentaux.

- Pour l’Iran il va être très difficile de ne pas répondre mais en même temps cette situation peut exposer ses faiblesses. Répondre à la hauteur de l’agression américaine expose l’Iran à une guerre dévastatrice en retour. Le plus probable (quoique pas la seule option) c’est que Téhéran s’attaquent à un voisin-allié des Etats Unis (Israël ou Arabie Saoudite). Il est clair que pour les Etats Unis il s’agissait d’un manœuvre risquée mais qui leur permettait en même temps d’avoir la main sur le « jeu ». Si l’Iran ne répond pas à la hauteur ce sera une défaite avec sans doute des implications importantes pour le régime. Se elle répond à la hauteur cela signifiera ouvrir le risque d’une guerre pire qu’en Syrie et possiblement aussi fatale pour le régime. Dans ces conditions, les seuls qui peuvent décider d’une « non-escalade » encore plus dramatique ce sont les Etats Unis. Mais pour cela, il leur faut une victoire, c’est-à-dire que la réponse iranienne soit en deçà de la leur.

- Le tout se déroule au moment même où une contestation sociale importante s’abat sur l’Irak, le Liban et l’Iran remettant en cause la politique régionale iranienne. Cette offensive impérialiste et les réponses iraniennes vont sans doute changer la situation. L’Iran va essayer (et peut-être réussir) de construire l’unité nationale face à cette agression. Il faut voir comment la situation va influencer sur les manifestations en Irak car depuis fin octobre le rejet du régime et de l’influence iranienne dans le pays a grandi.

- Les travailleurs, la jeunesse, l’ensemble des secteurs exploités et opprimés à travers le monde doivent condamner l’agression impérialiste nord-américaine contre l’Iran, même si cela n’implique nullement un quelconque soutien politique à ce régime réactionnaire qui n’hésite pas à assassiner les exploités et opprimés en Iran et dans la région. Comme l’exemple de l’invasion nord-américaine en Irak en 2003 l’a démontré, la classe ouvrière et les classes populaires n’ont rien à attendre de l’impérialisme. Tout le contraire. A bas l’agression impérialiste au Moyen Orient qui ne fera qu’accentuer les souffrances des peuples de la région !

RévolutionPermanente.fr continuera à développer sur cette question dans les heures et jours à venir.




Mots-clés

Iran   /    Irak   /    Impérialisme   /    Proche et Moyen-Orient   /    Etats-Unis   /    Monde