×

Répression

Gazage, menottage et trois gardes à vue : les lycéens de Racine durement réprimés par la police

Les élèves du lycée Racine, à Paris, ont bloqué leur établissement ce mardi pour protester contre la réforme des retraites. Entre coups de pied et menottage, la répression policière a été violente. Trois élèves ont même été placés en garde-à-vue et ont été déférés dans la nuit. Solidarité !

Alexis Taïeb

9 février 2023

Facebook Twitter

Ce mardi, pour la troisième journée de grève contre la réforme des retraites, de nombreux lycéens ont bloqué leur établissement pour se joindre à la protestation générale. C’était le cas notamment des élèves du lycée Racine, dans le 8ème arrondissement de Paris. « La retraite avant l’arthrite » ou encore « Lycéens, quel destin ? », pouvait-on lire sur les banderoles et pancartes accrochées devant la porte de l’établissement.

Mais, dès 7h 15, une équipe de police était déjà sur place et prête à réprimer les élèves mobilisés. Vers 8h, la police a commencé à faire usage de la force sur les lycéens, qui venaient de former une chaine humaine face aux menaces de la police. L’une des élèves s’est faite violemment tirer les cheveux, tandis qu’un autre lançait à un policier : « pourquoi tu sors ton poing toi ? » « Parce que tu le mérites », lui a répondu ce dernier.

Après une dizaine de minutes, les forces de répression ont utilisé leur gazeuse à bout portant sur les élèves, avant d’en mettre plusieurs au sol et de les frapper, comme en témoignait Max à notre micro. Une heure plus tard, deux élèves se sont fait menotter et plaquer contre un mur, et un street médic s’est fait embarquer par la police.

Finalement, deux élèves ont été placés en garde-à-vue pendant 24 heures, avant d’être déférés au tribunal judiciaire de Clichy, puis d’être relâchés 10 heures plus tard, pour un total de 34 heures de détention.

Entretemps, un troisième élève a été convoqué dans la soirée au commissariat de police. Comme les deux autres, il a été placé en garde-à-vue puis déféré au tribunal judiciaire de Clichy. Tous les trois seront jugés en avril prochain. Ils sont tous mineurs.

Cet épisode de répression, très violent, s’inscrit dans la continuité d’une séquence commencée depuis plusieurs mois, durant laquelle, lors de chaque mobilisation, la police réprime de plus en plus sévèrement les lycéens. Comme en octobre dernier, lorsque, aux côtés des raffineurs en lutte pour les salaires, de nombreux lycées mobilisés avaient été réprimés par les policiers. On pense notamment à la trentaine d’élèves du lycée Joliot Curie qui avaient été interpellés.

La raison de cette répression est évidente : c’est la radicalité et la politisation des lycéens qui inquiètent le gouvernement. Ce dernier, en envoyant ses forces de répression sur les lycées, cherche à briser une nouvelle génération de jeunes, hautement politisés, et qui ont décidé de s’organiser pour lutter pour leur avenir.

Alors que plus de deux millions de personnes ont encore manifesté ce mardi contre la réforme des retraites, c’est un devoir pour notre camp de se solidariser avec les lycéens qui, lorsqu’ils se mobilisent, doivent faire face à une répression quasi-systématique. Alors, si bloquer son lycée, c’est-à-dire s’organiser politiquement, est devenu synonyme de répression et de coups de matraques, nous devons montrer au gouvernement que nous sommes solidaire et unis face à lui, en commençant par apporter tout notre soutien aux élèves du lycée Racine.

Tout notre soutien aux élèves du lycée Racine !


Facebook Twitter
Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

 « On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

« On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Soutien à la Palestine : la police expulse l'occupation de l'EHESS, solidarité !

Soutien à la Palestine : la police expulse l’occupation de l’EHESS, solidarité !

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine

Pour la Palestine et contre la répression des étudiant·e·s solidaires : tous à la Sorbonne ce mercredi 18h !

Pour la Palestine et contre la répression des étudiant·e·s solidaires : tous à la Sorbonne ce mercredi 18h !