^

Politique

Droit à manifester

Gilets Jaunes. Montpellier : un syndicat de police demande l’interdiction des manifestations

Après l’acte 20, le syndicat Unité SGP Police-FO, débordé, s’est prononcé sur leur souhait d’interdire la manifestation des Gilets Jaunes, tout en développant le mythe du casseur pour diviser et délégitimer le mouvement.

mardi 2 avril

Ces menaces du syndicat s’inscrivent dans le durcissement répressif du gouvernement. Dépassé après plus de 4 mois de manifestations, celui-ci a choisi d’interdire certaines zones aux manifestations depuis l’Acte XVIII et de punir les éventuels manifestants par des contraventions.

Si le syndicat ne prétend pas interdire les manifestations « dès samedi prochain », le ton est donné par Bruno Mengibar, le secrétaire départemental adjoint du syndicat : « nous invitons les responsables à réfléchir sur les orientations que devra prendre le mouvement à l’avenir. Les Gilets jaunes du départ sont accaparés par des idéologues qui viennent uniquement pour casser. Si les manifestations étaient interdites à l’avenir, peut-être que les gilets jaunes réorienteraient le mouvement vers d’autres formes d’action ».

« Nous ne voyons plus les pancartes, les revendications, les slogans disparaissent de plus en plus », précise également le secrétaire départemental adjoint du syndicat, qui ajoute que : « la spontanéité et la sincérité du mouvement n’existe plus à l’heure actuelle ». Autrement dit, le mouvement aurait changé, n’aurait plus de légitimité et serait sans issu.

Derrière ces propos qui cherchent à diviser le mouvement, on retrouve la volonté d’opposer les « bons » aux « mauvais manifestants », et l’espoir déçu que le Grand Débat permettrait de ramener les Gilets jaunes sur un terrain institutionnel. Finalement, la volonté d’interdire les manifestations témoigne de l’impasse dans laquelle se trouve le gouvernement et les forces de l’ordre, face à une contestation qui remet en question tout le projet macroniste et auquel il ne saurait apporter de réponse satisfaisante.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Montpellier   /    Politique