^

Notre classe

Augmentez les salaires !

Grève à la SNCF pour les salaires : « Je suis mère célibataire, et l’inflation nous tue ! »

« Je suis mère célibataire, j’ai deux enfants, et malgré mes 6 ans d’ancienneté à la SNCF, à la fin du mois, j’ai plus d’argent pour faire les courses. L’inflation est en train de nous tuer, c’est pour ça qu’il faut un mouvement national face au gouvernement ! » Fabienne, cheminote, revenait ce mardi lors de l’Assemblée Générale des grévistes de Paris Nord sur la nécessité d’un mouvement unitaire face à l’inflation.

mercredi 6 juillet

Une grève nationale avait lieu ce mardi à la SNCF pour l’augmentation des salaires, alors que la semaine dernière et en début de semaine, des grèves spontanées ont éclaté dans plusieurs services, comme à la Gare Saint-Lazare, chez les conducteurs de Gare du Nord ou encore chez les agents commerciaux en Occitanie ou en PACA. Sous pression de ces grèves spontanées, la direction de la SNCF a accepté de négocier avec les directions syndicales et a proposé une table ronde, à l’issue de laquelle une revalorisation de 1,2% a été proposée. Un vrai crachat à la gueule des grévistes, dont la plupart n’arrivent même plus à payer leurs factures.

En effet, pendant ce temps, les grévistes de la Gare du Nord à Paris se réunissaient en AG pour faire le point sur la journée de grève. L’occasion pour Fabienne, agente commerciale, de raconter sa situation personnelle : « Personnellement, je suis mère célibataire, j’ai 6 ans d’ancienneté à la SNCF mais je m’en sors pas. J’ai deux enfants et il y a des factures que je peux pas payer. Je fais attention à tous mes trajets en voiture parce que je peux pas mettre d’essence. À la fin du mois, j’ai plus d’argent pour faire les courses, je suis en galère. Et mes enfants ils le voient : on va pas partir en vacances parce que je vais travailler tout l’été. »

Et la gréviste de continuer : « On sait très bien qu’on est tous dans la merde, parce que l’inflation est en train de nous tuer. L’inflation arrive à 8% mais nos salaires suivent pas ! Et ça c’est une réalité pour tous les travailleurs. On se donne tous les jours, il y a des gens qui finissent à 1h du matin, ils travaillent le week-end, les jours fériés, et ils arrivent même pas à payer leurs factures. Est-ce que c’est normal ? »

De fait, alors que l’inflation continue de galoper, les salaires ne suivent pas et nombreux sont les travailleurs à se mobiliser dans différents secteurs pour exiger de quoi vivre dignement. Ces dernières semaines par exemple, les travailleurs de Roissy ont mené une grève historique pour une augmentation de 300€ pour tous. Mais si la colère est bien présente, il manque un plan de bataille pour coordonner tous les secteurs en lutte et instaurer le rapport de force face au patronat et au gouvernement.

Une nécessité que Fabienne a rappelé dans son intervention : « La grève c’est le seul moyen pour s’en sortir, relever la tête et pas couler. C’est pour ça qu’il faut aller voir les travailleurs d’autres secteurs pour faire comprendre au gouvernement et à la SNCF que l’inflation est en train de tuer toute la population. Moi je fais la grève en tant que cheminote mais en vrai c’est un mouvement national, au-delà de la SNCF, qui devrait démarrer. Il ne devrait plus y avoir de corporations : aujourd’hui c’est le RER B, demain c’est le RER E, après-demain c’est les conducteurs…c’est ridicule. Ça devrait être un mouvement national. Il faut qu’on mobilise tout le monde, SNCF ou pas, notre famille et nos amis, pour faire comprendre au gouvernement que c’est les travailleurs du pays qui sont en train de souffrir, qui sont en train de mourir parce que l’inflation nous tue. »

Son intervention :

Son interview à Révolution Permanente :



Mots-clés

salaires   /    salaires   /    Inflation   /    Grève   /    Précarité   /    SNCF   /    Notre classe