^

Notre classe

#MeToo au travail

Grève féministe. Tous derrière Rozenn contre Chronodrive ce vendredi à Toulouse !

Ce vendredi 4 juin, Rozenn affrontera ses anciens patrons de Chronodrive aux Prud’hommes, pour l’avoir licenciée suite à son combat contres les violences sexistes et sexuelles dans l’entreprise. Rendez-vous à midi devant la Bourse du Travail de Toulouse pour un rassemblement de soutien, parce qu’aucune femme ne devrait avoir à aller au travail avec la boule au ventre !

jeudi 3 juin

Rozenn, réprimée pour avoir lutté contres les violences sexistes et sexuelles dans son entreprise

Ce vendredi se tiendra au Conseil des Prud’hommes de Toulouse l’audience en référé de Rozenn contre Chronodrive. Ce rendez-vous au tribunal fait suite au combat mené par Rozenn et ses collègues contre la répression syndicale profondément patriarcale dont elle a fait l’objet.

En effet, si Rozenn, militante syndiquée CGT, est aujourd’hui licenciée, ce n’est pas à cause d’un tweet comme le prétend la direction, mais bien suite au combat qu’elle a mené au sein de son entreprise contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles dont les salariées sont l’objet, de façon quotidienne et banalisée, dans le plus grand silence de la direction malgré plusieurs alertes. Comme elle le raconte dans son interview, Rozenn a défendu des collègues victimes de harcèlement et de violences sexistes et sexuelles et a initié sur son temps libre une commission de femmes visant à libérer la parole sur ces questions au sein de la boite et à s’organiser pour prendre en charge ce problème, en toute indépendance des patrons qui cherchent à maintenir l’omerta pour préserver leur image de marque.

C’est suite à cela que Chronodrive a décidé, peu avant la date très symbolique du 8 mars, de la mettre à pied puis de la licencier pour faute grave, malgré une grève des salariés des magasins de Basso Combo et Lallande en soutien à leur collègue, doublée d’un grand rassemblement devant le magasin de Rozenn le 27 mars dernier. La jeune militante avait alors décidé d’assigner Chronodrive au Conseil des Prud’hommes pour exiger sa réintégration, mais aussi beaucoup plus.

#METOO au travail, un procès politique

Avec le collectif féministe Du Pain et des Roses, animé par des militant·es de Révolution Permanente, et avec le soutien de nombreuses organisations syndicales, féministes et étudiantes, Rozenn entend faire de ce procès une échéance politique pour toutes les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles au travail.

Alors que la parole continue de se libérer en touchant toujours plus de sujets dans divers milieux, à l’image des récents #MeTooInceste #SciencesPorcs ou encore #MeTooMusic, le cas de Rozenn vient montrer que le sexisme est loin de s’arrêter aux portes des entreprises et qu’il prend des formes d’autant plus violentes que les femmes qui le subissent sont précaires, n’ayant d’autre choix que de continuer à travailler avec leurs agresseurs. Dans la continuité des combats menés dans la restauration rapide par le Collectif McDroits ou plus récemment à la RATP avec le cas d’Ahmed, lui aussi réprimé par sa direction pour avoir défendu des femmes victimes de violences, le combat de Rozenn s’inscrit dans un mouvement féministe qui s’oppose frontalement aux patrons et dénonce l’ensemble d’un système d’exploitation et d’oppression, face auquel la grève des femmes en lien avec leurs collègues hommes est notre meilleure arme.

Grève féministe et rassemblement de soutien !

Si Rozenn a assigné Chronodrive aux Prud’hommes, la bataille se poursuit au niveau du magasin. Malgré la pression de la direction et la précarité caractéristique du secteur de la grande distribution, avec des contrats précaires majoritairement occupés par des étudiants et un fort turn-over, des ancien·nes collègues de Rozenn ont prévu de faire grève le jour de l’audience pour affirmer leur volonté de voir Rozenn réintégrée et pour dénoncer haut et fort les violences sexistes et sexuelles dans le cadre du travail ainsi que la politique du silence des grands patrons, à l’image de ceux de Chronodrive. Les grévistes se rendront en délégation à l’audience avec Rozenn. Il s’agit là d’une grève féministe, qui incarne une combativité exceptionnelle dans un secteur particulièrement précaire.

Un rassemblement est appelé devant la Bourse du Travail de Toulouse à midi ce vendredi pour permettre à l’ensemble de celles et ceux qui partagent le combat de Rozenn d’exprimer leur soutien et de faire front face au patronat, résolu à nous faire payer la crise. Des organisations syndicales, politiques, féministes et étudiantes seront présentes pour soutenir les salariés de Chronodrive, parce que personne ne devrait avoir à aller travailler avec la boule au ventre !

Rendez vous ce vendredi 4 juin à 12H devant la Bourse du Travail de Toulouse (19 place Saint Sernin). Retrouvez l’évènement Facebook ici]. Donnez à la caisse de soutien visant à financer les frais de justice de Rozenn ici.




Mots-clés

#SoutienRozenn   /    Chronodrive   /    justice patriarcale   /    Licenciement(s)   /    #JusticeDeClasse   /    Notre classe