^

Notre classe

Les intermittent-e-s préparent l'après-28 avril

Grève reconductible à partir du 28 avril pour les intermittent-e-s du spectacle !

Lundi 18 avril s’est tenue une assemblée générale des intermittent-e-s du spectacle, au théâtre de la ville de Châtelet et qui a réuni plus de 1500 personnes. Plus déterminé-e-s que jamais, les participant-e-s ont voté la grève reconductible à partir du 28 avril ! Correspondants

lundi 18 avril 2016

De nombreuses interventions se sont succédé au cours de l’assemblée générale. Les différent-e-s intervenant-e-s ont rappelé à la fois, de manière générale, ce qu’est la loi travail et quelles seraient ses conséquences si elle se voyait appliquée, et de façon plus spécifique les conditions de travail et de vie particulièrement précaires des intermittent-e-s. 

Des représentant-e-s d’autres secteurs en lutte étaient également présent-e-s, notamment des cheminot-e-s et des postier-ère-s plus que jamais déterminé-e-s à se mettre en grève. Une étudiante de Paris 8, tout comme des porte-paroles de la coordination nationale étudiante, ont mis en avant la vitalité du mouvement étudiant qui, loin de ce que veulent faire croire les médias traditionnels, ne s’essouffle pas. Au contraire ! Des étudiant-e-s de Paris 1 ont insisté sur les prochaines dates de mobilisation et la nécessité de la convergence des luttes, se félicitant des actions communes qui ont pu être menées par le passé et qui seront menées cette semaine (les 20 et 21 avril). Ils et elles ont également annoncé la date de la troisième AG non-mixte inter-facs qui souhaite s’ouvrir aux salariées, précaires et chômeuses. 

A la fin de la soirée, les quelques 1500 participant-e-s ont voté à la majorité la grève générale reconductible dès le jeudi 28 avril ! Il s’agit d’un point d’appui important pour construire le rapport de force nécessaire pour véritablement battre le gouvernement. C’est un appel auquel devraient se joindre d’autres secteurs du monde du travail pour qui le 28 avril ne devrait être qu’un début ! 




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Notre classe