×

Réforme des retraites

Grèves dans les centrales nucléaires et hydrauliques : « on veut poser la perspective de la reconductible »

Ce jeudi, à l’appel de la CGT Mines-Energies plusieurs centrales nucléaires et hydrauliques étaient en grève aux côtés des raffineurs et des dockers. Une journée pour commencer à coordonner les secteurs et poser la perspective de la reconductible.

Nathan Deas

26 janvier 2023

Facebook Twitter

Alors qu’une nouvelle journée de grève interprofessionnelle se prépare le 31 janvier prochain, plusieurs fédérations de la CGT appelaient à la grève ce jeudi 26 janvier. Dans les raffineries et les ports et docks la mobilisation et la grève sur cinq raffineries ont permis l’arrêt de toutes les expéditions de carburant notamment sur les sites de Normandie, La Mède ou encore Donges. Du côté des électriciens et des gaziers, à l’appel de la CGT Mines-Energie, les actions et opérations de filtrage se sont multipliées toute la journée entraînant des baisses de production dans les centrales nucléaires et les barrages.

Dans les centrales nucléaires, les sites de Cattenom (57), Le Blayais (33) et Belleville (18) ont été traversés par des mouvements de grève. Plusieurs centrales hydrauliques ont également participé à la journée de mobilisation, notamment toutes les usines Hydroélectriques de la Roya, de la Vésubie, de la Tiné, sur le Plan du Var et sur Saint Cassien, à l’arrêt ce jeudi. Dans la plupart des sites, la mobilisation a consisté en des opérations de filtrage qui ont retardé le démarrage du travail pour les équipes de jour et perturbé l’organisation de la journée de travail. Mercredi 25 janvier, plusieurs coupures de courant avaient déjà été rapportées sur des parcs éoliens et solaires dans le secteur de Montluçon.

La CGT Mines-Energies avait également annoncé vouloir mener des actions « positives » dans l’énergie pour faire baisser la facture de certains ménages. Interrogé par l’AFP, Renaud Henry, secrétaire général de la CGT Energie Marseille a prévenu qu’un nouveau coup de pouce pourrait être octroyé aux boulangers. « On a la capacité de faire baisser les factures d’énergie des boulangers, sans mettre en danger les biens ni les personnes » a-t-il déclaré à l’AFP.

Au programme de cette journée de mobilisation : la volonté de préparer le durcissement de la lutte contre la réforme des retraites. Interrogé depuis l’assemblée générale du secteur énergie à Bordeaux qui a rassemblé des travailleurs d’Enedis, de GRDF, EDF, Régaz, Gaz de Bordeaux, Serval, RTE, Jean-Manuel, représentant syndical CGT Energies 33, résume l’état d’esprit général. « La date du 31 janvier est trop lointaine. C’est pour cela qu’aujourd’hui on est en grève à l’appel de notre fédération et qu’on veut poser la perspective de la reconductible jusqu’à ce que le gouvernement retire ce projet néfaste » explique-t-il. En fin de matinée, l’assemblée générale vote la reconductible à partir du 31 janvier.

De son côté, Martial, syndiqué CGT et travailleur d’Enedis Mérignac, pointe la nécessité de « faire se rassembler différents secteurs, de se rassembler et de faire converger les luttes ». Pour cela des actions en direction d’autres secteurs sont organisées, de quoi poser les jalons de coordinations locales. En région bordelaise, devant la centrale nucléaire du Blayais, une délégation de dockers de Bordeaux est venue accueillir les grévistes. Plan de bataille, reconductible et coordination entre les secteurs, voilà le triptyque qu’il reste à construire. Dans l’énergie, on espère que la journée de mobilisation de ce jeudi aura commencé à montrer le chemin à suivre


Facebook Twitter
Scandale : la direction de InVivo menace de fermer l'usine en cas de réintégration de Christian Porta

Scandale : la direction de InVivo menace de fermer l’usine en cas de réintégration de Christian Porta

« C'est le patron qui tremble » : François Ruffin affiche son soutien à Christian Porta

« C’est le patron qui tremble » : François Ruffin affiche son soutien à Christian Porta

SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction