^

Société

Télé-business

Hanouna. Le bouffon des rois

Le bouffon sait aussi avoir l'oreille du roi. Hanouna n'est pas juste un entertainer c'est aussi un proche conseiller du milliardaire Vincent Bolloré, et qui n'hésite pas à défendre son maître. Un Hanouna millionnaire qui vit aux pieds des dominants, bien loin de l'image du "Baba" rigolard et à l'écoute des gilets jaunes.

samedi 23 mars

Sur le plateau de Balance ton post hier soir, Cyril Hanouna a invité des gilets jaunes dont Maxime Nicolle accompagné de son avocat Juan Branco pour parler de l’acte 18. Une mise en spectacle du monde déconnectée de la violence sociale, un cirque ouvert à un panel de rhétoriques clownesque et d’inepties.

Un policier cagoulé, une mère de 5 enfants bénéficiaire du RSA et pro-foulards rouges, un Éric Naulleau au discours méprisant, une représentante de la France Insoumise beaucoup trop timorée face au débat.

En effet, le focus de cet émission n’était que sur la casse des vitrines du samedi précédent, "il faut dénoncer ces violences", "il faut les condamner", "je peux pas te laisser dire ça Antonio, tu sais que je t’apprécie, mais tu peux pas dire que c’est le seul moyen pour vous de se faire entendre". Ainsi s’adresse Hanouna à Antonio un gilet jaune du public qui tout en disant qu’il est pacifique, affirme comprendre la casse de ce samedi.

Le témoignage de Christophe Dettinger diffusé en exclusivité devant donc être le moment fort de l’émission, s’est retrouvé presque invisibilisé par l’altercation verbale entre Hanouna et Branco.

C’est à la fin de l’émission que le ton monte quand l’avocat de Maxime Nicolle avance qu’il est normal que la violence sociale ne touche pas le présentateur qui gagne 250 millions d’euros en 5 ans pour produire des émissions sous la coupelle de Bolloré. Hanouna s’énerve et insulte l’avocat d’abruti et le somme de quitter le plateau, "Dégage de là, je jette du plateau tout ceux qui font du racisme anti-réussite"
Du racisme ! Sait-il au moins la portée de ce mot et pourquoi l’utiliser ce terme dans une émission public ? Un bourgeois comme Hanouna ose comparer l’oppression quotidienne que vivent les personnes racisées qui peut aller jusqu’à des agressions physiques au rejet de riches par les plus précaires et exploités.

Le mouvement des gilets jaunes est une lutte de classe et la peur de la classe bourgeoise se traduit par ce comportement de Hanouna. Leurs intérêts sont en périls et le fait de pas vouloir voir le nombre de mutilés de ce mouvement, la répression opérée pour faire taire la révolte en est l’illustration.

Il se rattrape en disant qu’il a toujours soutenu les gilets jaunes par rapport à leurs revendications de départ (sans préciser bien entendu lesquels), sauf qu’on sait très bien qu’il fricotte avec le gouvernement, fidèle soutien de Macron et Schiappa et que sa seule motivation est de faire de l’audimat ni plus ni moins.




Mots-clés

Cyril Hanouna   /    mépris de classe   /    Vincent Bolloré   /    Société