×

Président des riches

Hélicoptère, drones, 500 policiers : Macron bunkerise Versailles pour recevoir ses amis patrons

Ce lundi, Macron a déplié le tapis rouge à plus de 200 patrons internationaux à Versailles à l’occasion de Choose France. Un rendez-vous pro-patronal placé cette année sous le signe de la crise politique, qui a dû se tenir sous la surveillance de centaines de policiers, de drones et d’un hélicoptère.

Cathu Isnard

15 mai 2023

Facebook Twitter
Hélicoptère, drones, 500 policiers : Macron bunkerise Versailles pour recevoir ses amis patrons

Capture d’écran Le Média TV

Choose France : Macron Président des riches du monde entier

Depuis 2018 ans, le Sommet Choose France est devenu l’un des emblèmes de la politique pro-patronale de Macron. Au nom de l’attractivité de la France, Macron et son gouvernement invitent annuellement les dirigeants de nombreuses entreprises étrangères à Versailles pour les encourager à augmenter leurs investissements en France… en les assurant d’une politique économique toujours plus favorable aux entreprises et au capital.

Les rencontres informelles organisées à cette occasion entre Macron et les patrons de Pfizer, Disney, Novo Nordisk, Solvay, ArcelorMittal ou encore CP Group doivent lui permettre de rassurer le gratin de la bourgeoisie mondiale, alors que les marchés financiers s’inquiétaient récemment de la montée de la crise sociale en France. L’agence de notation Fitch a ainsi baissé la note de crédit de « AA » à « AA - » fin avril, émettant des doutes sur la capacité du gouvernement français à continuer à « le programme de réformes » pour baisser le niveau de dépenses et de dettes publiques, et incitant les marchés financiers à augmenter leurs taux d’intérêts pour les contracteurs publics français.

Pour soutenir RP, faites un don !

En pleine tentative de reprise en main sur la situation, marquée par un torrent d’annonces en tout genre, des attaques contre les plus précaires sur le RSA à la réforme pro-patrons des lycées professionnels en passant par les promesses de réindustrialisation, Macron entend profiter à fond du sommet pour montrer aux investisseurs qu’il est prêt à aller au bout de ses contre-réformes néolibérales. Et ce n’est pas la récente annonce des résultats des entreprises du CAC40 en 2022, avec des dividendes records versées aux actionnaires, qui va refroidir les patrons étrangers.

Star du sommet cette année : le milliardaire libertarien, première fortune mondiale, Elon Musk, qui a rencontré Macron dans la matinée à l’Élysée et dînera avec lui ce soir. Co-fondateur de PayPal, ce dernier est connu pour ses projets entrepreneuriaux pharaoniques, et parfois totalement fumeux, dans l’aérospatial ou les transports, pour son offensive récente contre les travailleurs de Twitter mais aussi contre la plateforme après son rachat, mais également pour ses prises de positions néo-libérales et réactionnaires. Soutien déclaré de la réforme des retraites de Macron, en décembre, le journal d’extrême-droite Valeurs actuelles célébrait en lui un « nouveau héros mondial de la lutte anti-woke contre l’establishment progressiste »...

Copains comme cochons - Twitter d’Emmanuel Macron

Hélicoptère, drones, barrières : un sommet tenu barricadé derrière les forces de répression

Mais si Macron voudrait faire croire que la colère de la bataille des retraites est derrière lui, le dispositif répressif déployé pour l’occasion rappelle la réalité d’une crise loin d’être refermée. Face à l’appel à manifester, lancé notamment par la CGT 78 et largement partagé sur les réseaux sociaux, la préfecture a organisé un « périmètre d’exclusion » d’environ 500 mètres autour du château note Europe 1, tandis que plus de 500 policiers étaient mobilisés dans une ville barricadée. Dans le même temps, plusieurs drones et un hélicoptère ont été utilisés pour surveiller la zone et les manifestants.

Un dispositif qui en dit long sur les inquiétudes du pouvoir, mais qui n’a pas réussi à décourager plusieurs centaines de manifestants, partis de la gare de Versailles-Chantiers vers midi, armés de casseroles, avant d’être bloqués par le dispositif policier, face auquel des fumigènes ont été allumés symboliquement. Comme à Dunkerque vendredi, la situation est loin d’être revenue à la normale, et tous les dispositifs policiers du monde ne pourront faire disparaître la colère.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l'UNRWA et acte son soutien au génocide

Marseille. La mairie vote la suspension des aides à l’UNRWA et acte son soutien au génocide

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Réforme du logement social : une nouvelle offensive anti-pauvres

Près de 700 millions d'euros retirés à l'Education : en plus du tri social, l'austérité

Près de 700 millions d’euros retirés à l’Education : en plus du tri social, l’austérité

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l'aide humanitaire vers Gaza !

Non au jumelage de Bordeaux avec Ashdod, ville israélienne qui bloque l’aide humanitaire vers Gaza !

10 milliards d'euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l'écologie, le travail et l'éducation

10 milliards d’euros de coupes budgétaires : Le Maire saigne l’écologie, le travail et l’éducation