^

Du Pain et des Roses

Mobilisation massive

Historique ! Près de 10 000 manifestant.e.s à Toulouse pour ce 8 mars

Mobilisation historique à Toulouse pour cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes ! Près de 10 000 manifestant.e.s, dont des secteurs mobilisés dans le cadre de la bataille des retraites et une présence massive de la jeunesse.

lundi 9 mars

La manifestation toulousaine du 8 mars était appelé en haut des allées Jean-Jaurès, à 16heures. La veille déjà, la manifestation de nuit, avait connue un franc succès à Toulouse, réunissant plus de 1500 manifestantes. De bonne augure pour cette manifestation du 8 mars. A Toulouse, comme à Paris, Nantes et d’autres villes, le gouvernement a envoyé sa police pour réprimer ces manifs de nuits.

Ce dimanche, comme dans de nombreuses villes, la mobilisation a été importante à Toulouse, bien au delà des précédentes éditions du 8 mars. Si la préfecture a, une nouvelle fois, joué la carte de la sous-estimation jusqu’à frôler l’absurde, annonçant plus d’un millier de personnes dans la rue, ce sont près de 10 000 manifestant.e.s qui ont déferlé.e.s dans les rue de la ville rose, un record ! En tête de manifestation, nous pouvions retrouver le cortège très fournis de Toutes en Grève 31.

Au delà des organisations féministes de la ville, des syndicats et partis politiques qui sont traditionnellement mobilisés pour le 8 mars, la jeunesse, lycéenne comme étudiante, s’est massivement mobilisée ce 8 mars à Toulouse. L’un des secteurs phares de la mobilisation locale contre la réforme des retraites, à savoir l’Education Nationale, fortement féminisé, était aussi massivement mobilisé ce 8 mars. Les avocates étaient aussi présentes, tout comme un ensemble de travailleuses et Gilets jaunes, faisant le lien entre les revendications féministes et les mobilisations sociales en cours. La danse féministe « A cause de Macron » a par ailleurs été effectuée à plusieurs reprises, ce qui a mis en avant les femmes grévistes et permis de faire un lien entre le 8 mars, la lutte féministe et la bataille contre la réforme des retraites, qui va précariser en premier lieu les femmes.

Du Pain et des Roses : Un cortège féministe, lutte des classes et dynamique !

Il y a tout juste un an, le collectif féministe révolutionnaire Du Pain et des Roses, à l’initiative des militantes de Révolution Permanente, était lancé à Toulouse à l’occasion du 8 mars. Pour ce 8 mars 2020, Du Pain et des Roses était évidemment de la partie, animant un cortège dynamique rassemblant plus d’une cinquantaine de personnes, dont des étudiant.e.s et des travailleu.ses de l’Education Nationale, de la SNCF ou bien encore de l’aéronautique.

Avec ses deux banderoles Violences sexistes, violences sociales, même combat contre le Capital et Contre Macron et ses réformes, femmes en grève, femmes en guerre, le cortège Du Pain et des Roses a cherché à faire le lien entre combat féministe et revendications sociales, en cette période subversive et alors que la bataille contre la réforme des retraites n’est pas finie. Une réforme qui concerne particulièrement les femmes, qui en seront les premières victimes.




Mots-clés

8 Mars   /    Toulouse   /    Du Pain et des Roses