^

Notre classe

Crise dans la santé

Hôpital des enfants de Toulouse : les chefs de service démissionnent contre le manque de moyens

C'est un nouvel épisode de crise qui touche le CHU de Toulouse. Ce 12 novembre, tous les chefs de service de l'Hôpital des enfants ont démissionné de leur fonction de responsables. La cause ? « Nous n'avons plus les moyens de soigner nos petits patients ».

mercredi 13 novembre

Photo : durant une grève au CHU de Toulouse au mois de février

C’est un geste symbolique, mais qui en dit long sur la situation dramatique qui touche le secteur de la santé. A Toulouse, ce 12 novembre, l’ensemble des chefs de service de l’Hôpital des enfants ont démissionné de leur fonction de responsable, touchant uniquement à leur fonction administrative.

Dans les tribunes de La Dépêche du Midi (DDM), le collectif des médecins de l’Hôpital des enfants expliquent : « Nous réclamons des moyens depuis des années. La population pédiatrique augmente à Toulouse ce qui se traduit par plus de passages à l’hôpital des enfants et aux urgences pédiatriques et comme il n’y a pas assez de médecins urgentistes, on nous demande, tous les hivers d’assurer une demi-garde de 18 heures à minuit pour aider les collègues urgentistes en plus de nos gardes classiques. Malgré ça, il y a toujours des enfants dans les couloirs ». Toujours dans la DDM, un médecin sous couvert d’anonymat n’est pas moins explicite sur les manques de moyens : « Fermetures de lits, infirmières de remplacement non formées pour soigner des enfants... On n’arrive plus à travailler ».

De long mois de luttes successives au CHU. Une direction sourde aux revendications

Au CHU de Toulouse, ce sont de multiples luttes qui se succèdent depuis de long mois, avec de belles victoires à la clé. L’ensemble de ces batailles on systématiquement au cœur de leurs revendications le manque de moyens pour un service public de santé de qualité.

Or, c’est bien à nouveau sur ces questions que le personnel de l’Hôpital pour enfants se mobilisent, et pour lesquelles l’ensemble des chefs de service ont démissionné. Le manque de dialogue avec la direction vis à vis des multiples alertes sur le manque de moyens sont ainsi, à nouveau, au cœur de la colère.

Ce jeudi, au côté de leur collègues du CHU, le personnel de l’Hôpital pour enfants de Toulouse seront dans la rue, dans le cadre de la mobilisation nationale de la santé. Rendez vous est donc pris, à 14h pour le départ de la manifestation, qui partira de Saint Cyprien.




Mots-clés

Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Toulouse   /    Notre classe