^

Société

La police c’est dégueulasse

Humiliés par les cacatov ? Quand la police utilisait de la viande pourrie dans les canons à eau

Les syndicats de police sont montés au créneau suite au fait que, depuis quelques actes, les forces de répression aient été visées par des « cacatov » – « mélange de pipi et de caca macéré dans l’eau ». Humiliant, risqué sanitairement selon la police, qui n’hésitait pourtant pas le 1er mai dernier à utiliser des morceaux de viande pourrie dans ses canons à eau.

samedi 9 mars

Les syndicats de police sont montés au créneau, après que, depuis quelques actes, les forces de répression ont été visées par des « cacatov » – « mélange de pipi et de caca macéré dans l’eau ». Humiliant, risqué sanitairement selon la police qui n’hésitait pourtant pas le 1er mai dernier à utiliser des morceaux de viande pourrie dans ses canons à eau.

Le syndicat de police Alliance a notamment déclaré : « Ça peut paraître idiot, ils croient que ça ne tache que les vêtements, mais non, c’est dangereux, c’est plein de bactéries, c’est dangereux si ça nous arrive dans les yeux ou si on l’absorbe…. C’est une idée idiote. C’est grave. » Pourtant, on entendait moins les flics se plaindre quand les manifestants du premier mai se sont faits tirer dessus au canon à eau, avec une eau chargée de sang séché et d’os broyé, un liquide dégageant une odeur pestilentielle, les risques sanitaires étant dans cette situation certainement moins élevés !

Le risque premier, avec de la merde dans les yeux, c’est peut-être celui de ne pas voir l’ampleur de la répression policière et judiciaire qui fait rage dans le pays depuis près de quatre mois ! Qu’il s’agisse du gaz lacrymogène dont les effets à long terme son mal connus et qui provoquent chaque samedi des nausées, des vomissements, des LBD dont les manifestants se fichent bien de savoir si la balle a été désinfectée avant qu’elle ne leur rentre dans l’oeil, des GLI-F4 qui arrachent des mains ou bien encore des coups de matraque et de tonfa qui cassent des os et font sauter des dents, la police se permet chaque semaine dans les manifs de gilets jaunes, et au quotidien dans les quartiers populaires de prouver ce qui est réellement dangereux.

Ce qui est dangereux, c’est cette police aux ordres des dominants qui est armée jusqu’aux dents pour briser les grèves, réprimer les manifestations et faire régner la terreur dans les quartiers populaires.

Les syndicats de police ne nous ferons pas pleurer, car, jamais condamnés, on sait les policiers choyés par leurs maîtres. Après la prime spéciale Noël de Macron aux flics, on peut peut-être s’attendre bientôt à une double ration de lessive et d’antibio pour les forces de répression car décidément, la merde fait plus tâche que le sang ou la mauvaise conscience sur le bel uniforme !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Violences policières   /    Répression   /    Société