^

Culture et Sport

Football

Il y a 30 ans, 96 morts et 766 blessés dans la tragédie d’Hillsborough

Le 15 avril 1989 lors de la demi-finale de la coupe d'Angleterre entre Liverpool et Nottingham Forest, 96 personnes sont mortes et 766 ont été blessées suite à un mouvement de foule dans les gradins d'Hillsborough. Ce lundi de nombreux clubs et supporters rendent hommage aux victimes de cette tragédie.

mardi 16 avril

Crédits photo : Getty Images / David Cannon

C’est à peine 5 minutes après le coup d’envoi que le match s’interrompt, laissant place à l’une des tragédies du football les plus meurtrières. Suite à un mouvement de foule considérable, des supporters escaladent les grilles qui les séparent de la pelouse, cherchant un peu d’air pour respirer, pendant que les secours et la sécurité du stade essayant de secourir ceux qui n’ont pas déjà succombés, asphyxiés et écrasés dans les grillages.

Les causes de ce drame sont en partie dues à l’infrastructure même du stade ; en effet les tribunes n’étant pas pourvues de places assises dans les gradins, les supporters devaient s’entasser debouts et un grand nombre de grillage séparaient les tribunes elles mêmes afin de fractionner la foule et mieux la contrôler. En raison du hooliganisme, l’aire de jeu était elle aussi entourée de grillages censés prévenir les jets de projectiles et l’envahissement de celle-ci par les supporters.

En 2012 pourtant, une commission indépendante publie un rapport dans lequel elle accable la police, en particulier le commissaire David Duckenfield chargé de la sécurité du stade. Ce commissaire de la police du Yorkshire du Sud a soutenu pendant des années ne jamais avoir donné l’ordre de l’ouverture imprévu d’une grille, et reconnaît aujourd’hui avoir menti. Le rapport met en évidence la responsabilité de cet homme dans l’ouverture de la grille en urgence, permettant de loger plus rapidement les supporters restants plus loin dans la tribune, déjà trop remplie par des supporters qui se retrouvent écrasés contre les grillages. C’est principalement cette action, en plus de la gestion hasardeuse des supporters entassés devant les entrées, qui fut la cause du mouvement de foule qui tuera 96 personnes et en blessera 766.




Mots-clés

Notre Histoire   /    football   /    Culture et Sport