^

Politique

« UN BICOT COMME ÇA, ÇA NAGE PAS ».

« Ils m’ont frappé, comme si j’étais un ballon de foot ». Samir, victime de violences policières, témoigne au micro de Là-bas Si J’y Suis.

Nous relayons ici le témoignage recueilli par le média « La bas si j'y suis ». Le 26 avril, une vidéo montrait des policiers proférant des insultes racistes envers un homme avec des menaces, insultes et coups après qu'il ai tenté de leur échapper en plongeant dans la seine. Samir témoigne des violences qu'il a subi pendant son arrestation. La phrase glaçante des policiers « Un bicot comme ça ça nage pas » des paroles ignobles qui se sont accompagnés de violences atroces que raconte ici Samir dans son témoignage.

samedi 9 mai

Pour voir l’intégralité du témoignage : ici




Mots-clés

Violences policières   /    Politique