×

Scandale !

Impunité : le policier qui a éborgné Jérôme Rodrigues exclu... 5 jours

Il y a 3 ans, Jérôme Rodrigues, figure du mouvement des Gilets Jaunes, était éborgné après un jet de grenade de la part d’un policier. Ce dernier vient d’être condamné à 5 jours d'exclusion seulement. Une véritable insulte, solidarité face à l'impunité policière !

Laura Luciano

15 mars 2022

Facebook Twitter

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Alors que Jérome Rodrigues a été éborgné par les forces de répression il y a plus de deux ans maintenant, le 26 janvier 2019, on apprenait il y a quelques jours qu’un des deux policiers mis en cause dans cette affaire a été exclu de la police... pour 5 jours seulement.

La sanction ayant été retenue à l’encontre du policier qui a utilisé une grenade à main de désencerclement (GMD) contre le manifestant, ce qui a causé la perte d’un œil à Jérôme Rodrigues, est dérisoire et insultante envers Jérôme Rodrigues et toutes les victimes de violences policières : une exclusion temporaire de fonction de 15 jours, dont 10 avec sursis, déclare son avocat. Soit dans les faits, cinq jours d’exclusion effectifs. Pire encore, le conseil de discipline du policier en date d’avril 2021 n’avait initialement prévu aucune sanction, ainsi l’avocat du fonctionnaire compte saisir le tribunal administratif incessamment sous peu pour faire annuler la sanction.

Figure emblématique du mouvement des gilets jaunes, son éborgnement est par la suite devenu le symbole de la sanglante répression du mouvement. Pour Jérôme Rodrigues, cette mutilation était le début d’un bras de fer judiciaire avec l’Etat et la justice, alors que les policiers auteurs du jet de grenade n’ont été mis en examens qu’en janvier 2021, soit deux ans après les faits.

Cette bataille juridique à était doublée d’un acharnement policier à son égard, qui s’est une nouvelle fois exprimé il y a quelques semaines lors de l’arrivée de la mobilisation du “convoi de la liberté”, où la préfecture de Paris a arrêté Jérôme Rodrigues, l’accusant d’être l’organisateur du mouvement.

Ce acharnement dirigé en particulier contre une figure du mouvement est à l’image de la répression généralisée contre l’ensemble des gilets jaunes, mais rappelle aussi l’impunité des policiers auteurs de violences contre les manifestants. On pense notamment aux policiers qui ont matraqués à terre des Gilets Jaunes dans un Burger King à Paris lors de l’acte III du mouvement, qui ont fini avec seulement endeux “avertissements”.
A l’inverse, les anciens gilets jaunes sont poursuivis en justice parfois plusieurs années après les faits et risquent des peines graves pour des faits mineurs. Dernier exemple en date : une gilet jaune va être jugée à la fin du mois pour avoir insulté Emmanuel Macron, alors que les faits remontent à septembre 2020.

Impunité pour les policiers, acharnement pour les gilets jaunes : le message du gouvernement est clair. Dans un contexte d’explosion du coût de la vie ces dernières semaines et alors que le gouvernement craint que la colère ne s’exprime de nouveau dans la rue, il mène une répression féroce contre les gilets jaunes qui l’ont défié de 2018 à 2020, et notamment sur les figures qui ont incarné la contestation.

Face à l’impunité policière, nous adressons toute notre solidarité à Jérôme Rodrigues et à toutes les victimes de la répression !


Facebook Twitter
100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante 

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois