^

Monde

Black Lives Matter

Impunité : le suprémaciste Kyle Rittenhouse acquitté après avoir tué deux manifestants antiracistes

Kyle Rittenhouse, suprémaciste blanc, qui a tiré et tué deux manifestants lors d'une marche Black Lives Matter dans l'Etat du Wisconsin, a été acquitté lors de son procès après avoir plaidé la légitime défense. Une affaire qui montre à nouveau le caractère raciste de la justice américaine.

lundi 22 novembre

En août 2020, Kyle Rittenhouse, âgé de 17 ans, tirait sur trois personnes, tuant deux d’entre elles, Joseph Rosenbaum et Anthony Huber, lors d’une manifestation du mouvement Black Lives Matter à Kenosha dans le Wisconsin. L’adolescent armé d’un fusil semi-automatique prenait part à une milice visant à empêcher la tenue d’une mobilisation après le meurtre de Jacob Blake par la police de la ville.

A l’issue de son procès qui avait débuté le 1er novembre, le tueur a finalement été acquitté vendredi dernier. Tout au long de l’instruction, la justice aura démontré sa partialité, le juge refusant qualifier de « victimes » les personnes tuées mais les traitant d’« émeutiers » et de « pillards », jusqu’à la décision finale qui valide le récit de Rittenhouse qui plaidait la « légitime défense ».

Depuis, l’extrême-droite trouve dans le suprémaciste une nouvelle figure, portée en héros. Donald Trump, ancien président des Etats-Unis, a salué la décision des jurés sur Fox News, car selon lui, Rittenhouse n’aurait même pas dû être poursuivi. Déjà en septembre 2020, il avait refusé de condamner les actes de Rittenhouse : « vous avez vu la vidéo, il essayait de leur échapper. J’imagine qu’il était dans de sales draps et qu’il aurait probablement été tué. » rapporte Le Monde. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le député républicain Madison Cawthorn se félicite de la décision et explique « Kyle Rittenhouse n’est pas coupable les amis. Vous avez le droit de vous défendre, donc soyez armés, soyez dangereux et soyez moraux. »

A deux ans des mobilisations Black Live Matter qui ont secoué les Etats-Unis et dans un pays qui connait chaque année de nombreux crimes racistes sur son sol, les déclarations de Rittenhouse font l’effet d’un crachat lancé aux visages des familles de victimes ainsi que de toute celles et ceux qui ont lutté lors des mobilisations contre le racisme et violences policières.




Mots-clés

Racisme d’État   /    Anti-racisme   /    #BlackLivesMatter   /    Racisme   /    Etats-Unis   /    Extrême-droite   /    Monde