^

Monde

250 millions de personnes

Inde. Une grève générale contre le gouvernement

C’est par millions que les travailleurs ont fait grève ce mercredi afin de protester contre la politique du gouvernement indien.

vendredi 10 janvier

 Crédits photo : Copyright Reuters (Crédits : AFP) 

C’est par millions que les travailleurs ont fait grève ce mercredi afin de protester contre la politique du gouvernement indien. Selon RTBF, "Les syndicats entendaient notamment dénoncer la récente privatisation d’entreprises publiques et de ressources naturelles et réclamer une augmentation du salaire minimum et des retraites."

L’Inde est marquée par un ralentissement économique majeur, un chômage croissant et une précarité grimpante pour la classe ouvrière et la population précaire. C’est en grande partie le résultat des politiques néolibérales du gouvernement actuel. Les tentatives du premier ministre indien Narendra Modi de pousser à des privatisations, à la suppression des lois de protection du travail et à l’octroi de réductions d’impôts aux plus riches, n’ont fait qu’empirer la vie d’une large majorité d’Indiens. Le gouvernement a annoncé en septembre qu’il réduirait l’impôt sur les entreprises de 35 % à 25 %. Pendant ce temps, le chômage atteint un niveau record de 8,5 % et la croissance du pays a atteint son niveau le plus bas en cinq ans. De plus, en novembre 2019, le ministre des Finances a annoncé la vente de grandes entreprises publiques, dont Bharat Petroleum et Air India.

Appelée par une dizaine de syndicats, cette grève a réuni travailleurs et étudiants, qui ont bloqué en outre des routes et des voies ferrées paralysant ainsi le pays. 250 millions de personnes auraient participé à la grève. Des slogans contre une loi sur la citoyenneté discriminatoire envers les musulmans ont également été entendus. La répression de la mobilisation contre cette loi islamophobe, qui dure depuis plusieurs semaines, a fait plusieurs dizaines de morts.

Les transports étaient très largement mobilisés, suivis par les banques nationales et les employés dans le secteur du pétrole et du charbon appartenant à l’Etat. Le gouvernement a été menaçant et a averti sur les « conséquences » auxquelles s’exposaient les grévistes. Retenues sur salaires et sanctions disciplinaires ont été évoqués.

Drapeaux rouges tendus aux bouts des mains, les manifestants barraient les routes principales et les voies ferrées principales à l’aide de pneus brûlés.

Des affrontements ont alors eu lieu entre la police et les manifestants, causant l’arrestation de 150 personnes. À Calcutta, la police a tiré en l’air à balles réelles. Ailleurs, ce sont des gaz lacrymogènes et des charges policières qui ont été utilisés, afin d’abréger le mouvement.




Mots-clés

Grève   /    Grève générale   /    Inde   /    Répression   /    Monde