^

Notre classe

Vidéo

Interview. Sur le site pétrolier des Flandres, la sécurité menacée pour les profits de Total

Sur le port de Mardyck, Total veut faire des économies sur la sécurité en remplaçant le personnel qualifié par un gardien et de la vidéo-surveillance. Une mesure scandaleuse pour la CGT qui dénonce les conséquences pour la sécurité du site, des travailleurs et de sa population. Interview de Benjamin Tange, délégué CGT.

mercredi 17 mars

Sur le port de Mardyck dont Total a la responsabilité et qui jouxte le site pétrochimique des Flandres (Nord), la multinationale veut faire des économies sur la sécurité en remplaçant le personnel qualifié par un gardien (non spécialiste de la pétrochimie) et de la vidéo-surveillance. Une mesure scandaleuse pour la CGT qui dénonce les conséquences pour la sécurité du site, des travailleurs et de sa population. Or, alors que le syndicat a fait une demande d’expertise sur le sujet, Total a choisi d’attaquer cette demande en justice. Une nouvelle affaire qui montre comment Total sacrifie la sécurité d’un site pour ses profits, et sur laquelle est revenue Benjamin Tange, délégué CGT à la raffinerie des Flandres, pour Révolution Permanente.




Mots-clés

Raffinerie   /    Total   /    Vidéo   /    Notre classe