^

Politique

Manif contre l’islamophobie

« Islamo-collabo » : Quand Valeurs actuelles assimile l’Islam au nazisme

La manifestation contre l’islamophobie qui a rassemblé près de 20 000 personnes dimanche dernier déchaîne la haine à l’extrême-droite. La une de Valeurs Actuelles l’illustre en comparant la marche contre l’islamophobie à la collaboration.

vendredi 15 novembre

Crédit photo : O Phil des Contrastes

Décidément, Valeurs actuelles, le journal d’extrême-droite, donne ces derniers temps le ton de la haine contre les musulmans en France. Entre sa couverture consacrée à Macron et à ses assauts contre l’islam et celle de cette semaine où Jean-Luc Mélenchon figure au centre au-dessus du titre « Les islamo-collabos », l’hebdomadaire réactionnaire n’hésite pas à jouer la carte de la provocation et de la haine ouverte contre les musulmans, quitte à reprendre un terme qu’on pouvait lire seulement sur Riposte Laïque ou Résistance Républicaine.

Le titre est à maints égards percutant car il renverse la critique habituelle que l’extrême-droite adresse à la gauche qui dénonce les discours de haine contre les musulmans. En effet, en remplaçant le traditionnel « islamo-gauchiste » par « islamo-collabo », Valeurs actuelles entend renouveler et radicaliser son registre contre la « gauche » et toute forme de solidarité envers les musulmans victimes du racisme. De plus, la critique de la gauche, incarnée ici par le leader des Insoumis, se double d’une référence au nazisme implicite qui assimile la religion musulmane au fascisme.

Dans l’atmosphère actuelle où Emmanuel Macron n’hésite pas à dénoncer « l’hydre islamiste », où Jean-Michel Blanquer ne se gène pas pour déclarer que « le voile n’est pas souhaitable dans notre société » et où Eric Zemmour peut appeler à la haine sur Cnews en prime time, il n’est pas étonnant que la stigmatisation de l’islam aille jusqu’au point le plus extrême. En début de semaine, Gilbert Collard, député européen du RN, avait d’ailleurs comparé Mélenchon à Laval, l’ancien socialiste qui avait fini par se rallier au maréchal Pétain. Il semble bien que la stratégie de ceux qui ont le plus à voir avec les collabos et les fascistes soit de retourner l’accusation contre ceux mêmes qui défendent la liberté démocratique de pouvoir pratiquer sa religion sans être oppressé ou persécuté.

Cette « manif de la honte », comme l’appelle Valeurs actuelles, serait le fruit d’une haine de la France que les organisations de gauche (« idiots utiles » du système) relaieraient sous l’influence des islamistes. L’hebdomadaire aux nombreuses couvertures stigmatisant l’islam est pourtant le principal pourvoyeur de haine dans l’histoire, attisant les braises du racisme et de toutes les oppressions dès qu’il le peut avec son discours de stigmatisation permanent. La réaction déchaînée de haine de sa couverture ne doit nous alerter que d’une chose : la manifestation de dimanche a été une réussite et a montré un message d’opposition fort à l’ambiance islamophobe que le gouvernement les franges les plus réactionnaires de la société diffusent en boucle depuis des années.




Mots-clés

Islamophobie   /    Extrême-droite   /    Politique