^

Politique

Halte à l'islamophobie

Islamophobie sur LCI : le voile comparé à un uniforme SS !

Hier matin, le présentateur Olivier Galzi a comparé le voile à un uniforme SS. Cette rhétorique islamophobe n'a presque pas fait réagir le plateau de LCI mais a été dénoncée sur les réseaux sociaux et condamnée à juste titre comme une énième attaque contre les musulmans.

jeudi 17 octobre

Crédit photo : capture écran LCI

À l’heure où Macron chasse sur les terres de l’extrême droite et où Zemmour peut déverser sa haine des musulmans en prime time sur LCI, comment s’étonner que la comparaison entre le voile et un uniforme SS ne soulève presque aucun commentaire sur le plateau de l’émission « 9h Galzi ». En effet, hier matin, toujours sur LCI, le présentateur Olivier Galzi s’est fendu de cette comparaison entre le voile et l’uniforme SS, reprenant presque mot pour mot Eric Zemmour qui comparait déjà la djellaba et le voile à des uniformes d’une « armée d’occupation », assimilant la présence de musulmans sur le territoire français à l’occupation des nazis. Sur les réseaux sociaux, la dénonciation des propos du présentateur est immédiate à tel point que LCI a finalement mis en ligne l’émission, ne pouvant pas cacher plus longtemps la réalité des propos tenus.

Dans une version vue et revue du débat sur le port du voile à l’école et pendant les sorties scolaires, le présentateur revient sur l’annulation d’une sortie scolaire dans une caserne de pompier sous prétexte que les accompagnatrices étaient voilées. Reprenant cette fois-ci Jean-Michel Blanquer, pour qui le port du voile « n’est pas souhaitable », le présentateur fait peser le doute sur le caractère politique voir même radicalisé du port de ce vêtement. Ce à quoi Fabienne Servan-Schreiber répond qu’elle soutient la liberté de conscience pour toutes les femmes de porter le voile si elle le veulent et qu’elle dénonce le fondamentalisme qui force les femmes à le porter sans leur consentement. Acculé dans sa rhétorique islamophobe, Olivier Galzi retourne à la charge contre le voile et demande son interdiction « comme on interdit un uniforme SS » car « c’est un signal politique ».

Sur le plateau, ce n’est pas la stupéfaction du tout. Seul Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE, association de parents d’élèves récemment au cœur des polémiques pour avoir diffusé une photo de femme voilée accompagnant des enfants en sortie scolaire, intervient pour dire que le débat s’emballe et que le présentateur va trop loin dans ses propos. C’est aussi ce que Valérie Nataf, Directrice de la rédaction de LCI, a relevé hier après-midi en rappelant à ses équipes d’éviter les propos pouvant être « assimilés à un "dérapage" ». Contrairement à elle, nous voyons dans cette déferlante de propos islamophobes une véritable campagne de haine instrumentalisée par la droite, l’extrême droite et jusqu’au gouvernement pour stigmatiser les musulmans et en faire des ennemis intérieurs sur lesquels concentrer toutes les colères et tous les ressentiments.




Mots-clés

Voile   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Politique