^

International

Extrême droite

Italie. Meloni et son ministre au brassard nazi

Lundi 31 octobre, Giorgia Meloni a nommé au gouvernement un député de son parti qui avait été photographié portant un brassard nazi en 2005. Une nomination qui fait scandale et remet sous le feu des projecteurs la genèse politique du parti d'extrême droite, malgré les tentatives de dédiabolisation.

mardi 1er novembre

Crédit photo : AFP

Giorgia Meloni, récemment nommée première ministre d’Italie après la victoire de son parti aux élections législatives, communique petit à petit sur son futur gouvernement. Lundi, elle a nommé comme ministre délégué aux Infrastructures Galeazzo Bignami, un avocat élu député sur la liste de son parti, Fratelli d’Italia. Seulement quelques heures après sa nomination, une photographie datant de 2005 a été rendu publique. On y voit le nouveau ministre porter un brassard avec une croix gammée aux côtés d’un autre homme vêtu aussi d’un brassard avec le logo SS.

Jusqu’alors la nouvelle cheffe du gouvernement d’extrême droite avait pourtant cherché à rassurer la classe dominante italienne et ses partenaires avec des nominations moins subversives. Aussi, Antonio Tajani, l’ancien président du Parlement européen avait été nommé au ministère des affaires étrangères, ou encore Giancarlo Giorgetti, membre du précédent gouvernement Draghi, à l’économie.

Ainsi, si le programme défendu par Meloni n’est pas celui du fascisme, il n’en reste pas moins que le noyau dur des cadres du parti Fratelli d’Italia compte des nostalgique du régime de Mussolini. Derrière le vernis de respectabilité que le parti d’extrême droite tente de se donner, cette nomination vient rappeler l’idéologie rance et l’énorme danger que constitue l’extrême droite pour le monde du travail et les classes populaires.



Mots-clés

Italie   /    Extrême-droite   /    International