×

« Évènement exceptionnel »

JO 2024 : des logements Crous réquisitionnés, des étudiants expulsés de leurs chambres

Le CROUS a annoncé qu’une partie de ses logements seraient réquisitionnés pour les Jeux Olympiques. Ce jeudi, plusieurs étudiants franciliens ont d'ores et déjà appris qu'ils devraient quitter leur résidence d'ici le 1er juillet 2024.

Joseph Chapron

11 mai 2023

Facebook Twitter

Ce jeudi, le CROUS a annoncé sur son compte Twitter qu’une partie de ses logements seraient réquisitionnés pour les Jeux Olympiques 2024. S’il a été précisé que « moins de 7% des logements sont concernés » et qu’« à titre indicatif, près de 30% des logements sont inoccupés à cette période », des étudiants assurent avoir d’ores et déjà reçu un mail les informant qu’ils devraient quitter leur logement d’ici le 1er juillet 2024. Si le CROUS explique que « les étudiants souhaitant rester en Île-de-France pendant la période pourront être relogés », cette annonce constitue un signe de mépris de plus à l’égard des étudiants, considérés comme une variable malléable au service des plans du gouvernement.

À plus d’un an de l’événement, ces Jeux Olympiques se sont déjà vu décerner le titre de « JO de la honte ». Et pour cause : la préparation de ce grand événement qui n’a comme unique intérêt que de servir les intérêts du patronat français et de redorer l’image déclinante de la France à l’international a déjà été entachée de nombreux scandales. Sur le chantier du Grand Paris Express, dont le projet vise à agrandir le réseau de transports de la capitale en vue des Jeux Olympiques, un jeune intérimaire italien de 19 ans a eu le bras arraché. Il fait partie des nombreux cas d’accidents du travail recensés sur les chantiers des Jeux Olympiques et du Grand Paris Express, dont les travailleurs sans-papiers sont en première ligne.

Cette construction des infrastructures nécessaires aux JO au mépris de la vie de milliers de travailleurs s’accompagne d’une politique de gentrification à marche forcée du 93, au détriment de ses habitants et des populations les plus pauvres. Sur l’Île-Saint-Denis par exemple, ce sont plus de 400 migrants qui ont été expulsés le 26 avril dernier, à quelques pas du futur village Olympique. En septembre 2021, les occupants des Jardins ouvriers d’Aubervilliers ont été eux aussi expulsés par la police après plus de trois mois d’occupation.

Aujourd’hui, avec l’annonce de l’utilisation des locaux du CROUS, c’est aux jeunes, et notamment aux étudiants boursiers les plus précaires, de payer les frais des JO, alors que 18 600 logements sont vacants rien qu’à Paris. Dans le même temps, le gouvernement a lancé le recrutement de 3000 jeunes pour assurer la sécurité des JO à travers une formation expresse d’à peine trois semaines proposée et rémunérée une misère par Pôle Emploi ; une manière de réduire les coûts en utilisant une main-d’œuvre bon marché.

Morts au travail, expulsion de migrants, mépris et exploitation des étudiants précaires… Le gouvernement est prêt à tout pour rénover le « rayonnement de la France à l’international » bien entaché par la mobilisation contre la réforme des retraites. Y compris à assurer une offensive sécuritaire d’ampleur qui s’inscrit dans la série d’offensives sécuritaires, autoritaires et antidémocratiques menée par le gouvernement pour répondre aux mobilisations. Menaces du droit de grève dans les transports, mise en place de la vidéosurveillance algorithmique, doublement du nombre de policiers dans les transports : tous les moyens sont bons pour empêcher toute contestation qui pourrait perturber les Jeux Olympiques. À nous de préparer la contre-offensive, et ce sans attendre 2024 !


Facebook Twitter
Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l'État expulse les étudiants du CROUS

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l’État expulse les étudiants du CROUS


Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !


Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s'en prend aux mobilisations

Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s’en prend aux mobilisations

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l'exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l’exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media