^

Politique

Droitisation des médias

#JaiBloquéCNews. Un hashtag en TT pour appeler au boycott de la chaîne d’extrême-droite

Depuis mardi soir, le hashtag #JaibloquéCNews est en top tendance sur Twitter en réaction au énième buzz raciste relayé par la chaîne lundi dernier. Le hashtag critique l'extrême-droitisation du média français et sa promotion sans fard de la candidature Zemmour.

jeudi 28 octobre

Crédit photo : Capture d’écran Twitter

Depuis mardi soir, le hashtag #JaibloquéCNews s’est hissé à la deuxième place des tendances sur le Twitter francophone, comptabilisant près de 14 000 tweets en moins de 24h.

Cet appel au boycott fait suite à une énième opération médiatique réactionnaire lancée par la chaîne lundi dernier, lorsque dans une émission animée par Morandini, le quasi-candidat Eric Zemmour a poussé une femme à retirer son voile en direct.

La mainmise sur le groupe Vivendi (groupe propriétaire de Canal+) par le milliardaire Vincent Bolloré en 2017, lui même catholique traditionaliste, rend visible comme jamais auparavant l’emprise que peuvent avoir les propriétaires des grands médias sur le contenu relayé par ces derniers. De fait, CNews est devenu petit à petit la tribune des discours les plus racistes et réactionnaires de tout le paysage audiovisuel français, multipliant les émissions donnant la parole à l’extrême droite française et courant après les buzz racistes.

Il en va ainsi de la parole du polémiste Eric Zemmour, présent tous les jours à l’antenne depuis des mois dans l’émission quotidienne Face à l’Info, présentée par Christine Kelly, ayant fait face à 7 ministres, en un an d’émission, pour débattre de ses obsessions : l’Islam, l’immigration, et le déclin de la France. En quelques mois, Zemmour est devenu un incontournable des médias français, et l’un des candidats à la présidentielle les plus relayé par eux.

Cette possibilité n’aurait jamais pu voir le jour sans Bolloré et CNews. En quatre ans, la chaîne d’information en continu a vu son audience doubler, se disputant la couronne de première chaîne d’info avec BFMTV. Considéré par certains comme une « Fox News à la française », elle tire en tout cas son inspiration de la chaîne de télévision américaine spécialiste des fake news.

Le cas de CNews est emblématique d’une situation qui touche en réalité tous les médias grand public actuellement en France. Il pose en effet la question de la mainmise grandissante de quelques PDG de grands groupes industriels sur la presse française. Xavier Niel de Free, Bernard Arnault de LVMH, Patrick Drahi de SFR, … tous ces milliardaires ont dans leurs mains un nombre considérable de médias, pouvant faire la pluie et le beau temps sur le paysage médiatique français.

Alors que CNews continue de déverser son discours réactionnaire, les regards se tournent désormais sur Europe 1, Paris Match, le JDD, tous les médias du groupe Lagardère, eux aussi en passe d’être digérés par le groupe Bolloré et risquant ainsi de servir de relai à l’extrême droite.




Mots-clés

Eric Zemmour   /    Vincent Bolloré   /    médias   /    Extrême-droite   /    Politique