^

Culture et Sport

Une interview "sans concession" ?

Jean-Marie Le Pen interviewé par Hanouna : coup de gueule

L'analyse de ces chroniqueurs est tout aussi burlesque : "Il se serait foutu de notre gueule durant toutes ces années, en fait c'est juste un provocateur". Non Jean-Marie Le Pen n'est pas un Troll, il s'est "foutu de leur gueule" lors de cet entretien, c'est une évidence.

lundi 1er avril

Après avoir pris la mouche quand son salaire a été évoqué en direct la semaine dernière, s’énervant sur Juan Branco et parlant de "racisme anti-réussite", ne sachant plus comment faire du buzz : Hanouna décide avec Karim Zeribi et Éric Naulleau d’aller interviewer Jean-Marie Le Pen la figure du racisme en France.

Difficile d’appeler ça une interview tellement le niveau d’échange est ridicule. En essayant de faire dire "Dahka" et "Khasra" au fondateur du Front National (qu’il ne prononcera jamais) il le questionne sur sa position sur l’équipe de France de Football et lui demande son avis sur Mbappé. Mai il ne suffit pas de demander à un raciste s’il est raciste et qu’il réponde simplement NON pour le croire sur parole.

Hanouna, l’abruti du petit écran a de nouveau brillé par son amateurisme journalistique. Pense-t-il que les téléspectateurs sont idiots et ne comprennent pas ce qu’il se passe à un mois des européennes ? Faire une interview pour redorer le blason du FN et tenter de dédiaboliser le racisme impérialiste ! Faire passer JMLP pour un bisounours disant lui-même : "Mais non j’ai jamais été raciste enfin voyons je l’ai toujours prouvé".

L’analyse de ces chroniqueurs est tout aussi burlesque, "Il se serait foutu de notre gueule durant toutes ces années, en fait c’est juste un provocateur". Non Jean-Marie Le Pen n’est pas un Troll, il s’est "foutu de leur gueule" lors de cet entretien, c’est une évidence.

En effet, ce samedi a eu lieu la troisième édition de la Fête du Pays Réel, à Rungis. Cette grand-messe des militants nationalistes et identitaires est organisée par Civitas, une association qui se définit comme « catholique intégriste », un festival contre la décadence urbaine, le cosmopolitisme, le mondialisme. Et comme tout festival, la Fête du Pays Réel a ses têtes d’affiche : Soral et JMLP. Quelle coïncidence !

Entendre dire que Jean-Marie Le Pen n’est pas raciste, c’est comme occulter la mort de Brahim Bouarram, un Marocain de 29 ans père de deux enfants, poussé le 1er mai 1995 dans la Seine à proximité du pont du Carrousel à Paris, au défilé annuel du Front national en l’honneur de Jeanne d’Arc.

On ne peut en ces temps d’incertitudes politiques s’amuser avec le diable et banaliser le nationalisme et ses idées nauséabondes. Hanouna devrait se cantonner à divertir son roi Macron plutôt que de jouer au journaliste politique.

Crédits photo : Image extraite de Touche pas à mon poste !