^

Monde

En direct

Joe Biden remporte la Pennsylvanie et est élu président des Etats-Unis

Live Révolution Permanente : Après un scrutin serré, Joe Biden a remporté les 20 grands électeurs de Pennsylvanie et est élu président des Etats-Unis.

mardi 3 novembre

Mardi 10 novembre, live facebook de Révolution Permanente sur les élections américaines

avec Jean-Philippe Divès (NPA, membre du comité de rédaction de RP Dimanche) et Tatiana Cozzarelli, militante de LeftVoice aux Etats-Unis

Les dés sont jetés. Ou presque. Même si le décompte des voix se poursuit dans certains Etats, même si Trump a promis de saisir les tribunaux et refuse de reconnaître sa défaite, il est fort probable que Joe Biden sera le prochain président des Etats-Unis. Un changement en vue ?

Plus d’informations ici

18h15 : Joe Biden élu 46ème président des Etats-Unis

Après un scrutin serré, Joe Biden a remporté les 20 grands électeurs de Pennsylvanie et est élu président des Etats-Unis. Le démocrate cumule aujourd’hui 290 grands électeurs. Selon toute vraisemblance, Donald Trump devrait contesté le résultat de l’élection en justice.

10h12 : Interview : "Entre Biden et Trump nous avons deux options qui n’offrent rien à la classe ouvrière"

Les élections nord-américaines ont révélé l’énorme polarisation politique et sociale du pays et que les deux grands partis capitalistes sortiront affaiblis quel que soit le résultat final. Entretien avec une militante révolutionnaire aux Etats-Unis.

A lire en intégralité en cliquant ici

Samedi 7 novembre, 9h15 : 30 000 voix d’avance pour Biden en Pennsylvanie

L’écart entre Biden et Trump en Pennsylvanie se creuse. Le candidat démocrate possède désormais près de 30 000 voix d’avance sur le président sortant. Une victoire de Biden signifierai sa victoire à la course à la Maison Blanche, quelque soit les résultats dans les autres Etats, y compris en Arizona ou le candidat démocrate avait été déclaré vainqueur, et ou l’écart s’est sensiblement resserrée.

Le point sur les 5 Etats clés encore en cours de dépouillement :

16h13 : La tendance s’inverse aussi en Pennsylvanie

Il ne fait désormais plus guère de doute sur le résultat des élections américaines. Après la Géorgie, c’est la Pennsylvanie qui a basculé. Joe Biden est désormais en tête et n’a jamais aussi proche de la Maison Blanche.

11h18 : Biden vire en tête en Géorgie

Selon les derniers chiffres disponible, la tendance s’inverse en Géorgie. Joe Biden est désormais en tête, avec moins d’un millier de voix d’avance alors que 99% des bulletins ont été dépouillé. Si cette tendance est confirmé, le candidat démocrate sera aux portes de la Maison Blanche.

10h02 : Deux militants d’extrême droite armés de fusil d’assaut arrêter à Philadelphie

Selon le Philadelphia Inquirer, deux militants d’extrême droite, armés de fusil d’assaut, ont été arrêtés à Philadelphie. Selon les informations disponibles, les deux militants, affichant leur proximité avec le mouvement complotiste d’extrême droite QAnon, prévoyaient d’attaquer le centre des conventions, où le dépouillement des votes est actuellement en cours.

9h47 : Élection et crise politique dans une Amérique fracturée

Alors que Biden est en ballotage favorable et que le camp de Trump crie à la fraude électorale, de nombreuses manifestations ont lieu pour exiger, selon les affiliations politiques, le dépouillement de toutes les voix ou l’arrêt du décompte. En proie à une polarisation qui s’accélère, les États-Unis sont plongés dans une crise politique profonde, quelque soit le nom du vainqueur de l’élection.

Lire l’article complet ici

1h50 : Egalité parfaite au Sénat, légère avance des démocrates à la chambre des représentants

Le point sur les élections au Sénat et à la chambre des représentants : 48 sénateurs pour chacun des camps, mais tendance favorable aux républicains pour les derniers postes à pourvoir. Les démocrates sont devant concernant la chambre des représentants (208/192).

1h31 : Plus que 4000 voix d’écart en Géorgie

Selon les derniers chiffres disponibles sur le scrutin en Géorgie, Donald Trump n’aurait plus que 4000 voix d’avance sur Joe Biden.

1h07 : Trump : "il y aura de nombreuses poursuites"

Dans sa conférence de presse, Donald Trump a répété son discours entretenus depuis plusieurs jours. "Si on compte les bulletins légaux, j’ai gagné" a expliqué le président sortant. "Il y aura de nombreuses poursuite" sur le plan juridique a précisé Trump.

Vendredi 6 novembre,0h17 : Trump va prendre la parole

Depuis la Maison Blanche, Donald Trump va prendre la parole, à 0h30 heure française.

22h06 : Trump et Biden dans un mouchoir de poche en Géorgie

La Géorgie est au centre de l’attention. Alors qu’il reste encore 50 000 bulletins a dépouiller, l’écart entre Trump et Bieden ne serait plus que de 12 000 voix. L’avance de Trump est donc en train de fondre, tandis que les votes par correspondances sont majoritairement en faveur de Joe Biden.

19h38 : Une centaine de manifestants pro-Trump armés devant un bureau de vote en Arizona

Une centaine de partisans de Trump se sont rassemblés avec des fusils d’assaut et des armes de poing devant un bureau de vote dans le comté de Maricopa, en Arizona, mercredi soir, pour exiger que le personnel continue à traiter les bulletins de vote.

Lire l’article complet ici

19h29 : Biden accroit son avance dans le Nevada

Selon les derniers chiffres parus, l’avance de Biden s’accroit dans le Nevada. Le candidat démocrate possède désormais 10 000 voix d’avance, contre 5000 hier. Le scrutin reste serré alors que l’on approche de la fin du dépouillement dans cet Etat.

18h23 : Les résultats en Géorgie et en Pennsylvanie pourrait être disponible ce jeudi

En Géorgie, la fin du dépouillement approche, avec encore environ 60 000 bulletins à comptabiliser. Le résultat devrait donc tombé ce jeudi soir. Josh Shapiro, procureur général de Pennsylvanie a quant à lui annoncé que la grande majorité des bulletins de vote seraient comptés aujourd’hui.

18h03 : L’Arizona en balance ?

Alors que Joe Biden avait été annoncé vainqueur en Arizona, les derniers chiffres disponibles montrent que l’écart s’est resserré. Le candidat démocrate ne compterai plus que 70 000 voix d’avance.

17h19 : Trump revendique la victoire en Pennsylvanie. 700 000 bulletins de vote encore à dépouillés

Sur Twitter, Donald Trump a annoncé une "grande victoire légale" en Pennsylvanie, alors que le dépouillement n’est pas terminé. Selon les derniers chiffres, 700 000 bulletins de vote sont encore à comptabiliser. Pour rappel, le président sortant a déposé un recours pour stopper le dépouillement.

15h42 : « Tous les votes comptent » : Manifestations aux États-Unis en défense des droits démocratiques

Alors que Donald Trump et ses équipes crient à la fraude électorale et ont déposé différents recours judiciaires, plusieurs manifestations ont eu lieu, ce 4 novembre, dans plusieurs grandes villes des États-Unis, pour exiger que toutes les voix soient comptabilisées.

Lire l’article complet ici

15h04 : Le résultat en Géorgie devrait être dévoilé à 17h30 (heure française)

Le résultat, qui pourrait s’avérer décisif, du scrutin en Géorgie devrait être annoncé lors du conférence de presse à 17h30, heure française. Par ailleurs, le compté de Clark dans le Nevada devrait transmettre ses résultats dans l’après midi. Enfin, le compté de Maricopa en Arizona, Etat ou la victoire de Biden a été annoncé, devrait quant à lui dévoilé les derniers résultats à 3h du matin, heure française.

Jeudi 5 novembre, 12h37 : L’écart se resserre en Pennsylvanie et en Georgie

En Pennsylvanie, Etat clé au coeur de l’attention en cette fin de dépouillement, l’écart c’est significativement resserré. Donald Trump compte 50.72% des voix, contre 48.13% pour Biden alors que 10% des bulletins doivent encore être dépouillés. En Georgie, les deux candidats sont dans un mouchoir de poche, alors que le dépouillement arrive sur la fin. Trump possède un peu plus de 18 000 voix d’avance à l’heure actuelle. Si Joe Biden l’emporte dans un de ces deux Etats, il obtiendra un nombre de grands électeurs suffisant pour être élu président des Etats-Unis.

23h10 : Présidentielles aux Etats-Unis : un révélateur du caractère anti-démocratique du système américain

Bien que les résultats de l’élection de 2020 ne sont pas encore définitifs, il est clair que la course était plus serrée que prévu. Alors que Donald Trump intensifie ses déclarations visant à remettre entre les mains de la Cour Suprême l’issue de l’élection, la nature antidémocratique de la « démocratie » américaine est plus évidente que jamais.

Lire l’article ici

22h27 : Après le Wisconsin, Biden annoncé vainqueur dans le Michigan. Trump dépose trois recours

Biden se rapproche des 270 grands électeurs pour être élu président des Etats-Unis. Le candidat démocrate est annoncé vainqueur dans le Michigan, et cumule ainsi 264 voix (contre 214 pour Trump). Après la Pennsylvanie, le président sortant a déposé des recours judiciaires au Wisconsin et... au Michigan.

21h52 : Tendance favorable aux républicains au Sénat, et favorable aux démocrates pour la chambre des représentants

On se dirige vers une majorité républicaine au Sénat, avec pour l’heure 48 sénateurs pour le parti de Donald Trump, contre 47 pour les démocrates (majorité à 51). A contrario, la tendance est favorable pour les démocrates à la chambre des représentants (202/188, avec une majorité fixée à 218)

21h36 : Trump dépose un recours pour suspendre le dépouillement en Pennsylvanie

Alors que le dépouillement est en cours en Pennsylvanie, notamment des bulletins de vote par correspondance, à priori favorable à Biden, Donald Trump a déposé un recours pour suspendre ce dépouillement. A noter que l’Etat du nord-est des Etats-Unis est clé dans cette élection, avec 20 grands électeurs en jeu.

20h15 : Wisconsin : Biden déclaré vainqueur, Trump demande le recomptage des voix

Le résultat est tombé dans le Wisconsin, un état clé, ou Joe Biden arrive en tête, raflant ainsi 10 nouveaux grands électeurs. Le candidat démocrate cumule ainsi 248 grands électeurs, contre 214 pour Trump. Avant même le résultat, le président sortant a indiqué qu’il demanderai le recomptage des voix dans cet état en cas de victoire de Biden.

19h16 : Les sept états dont on attend encore les résultats

Le point sur les sept états dont on attend encore les premiers résultats :

Nevada (6 grands électeurs)
Wisconsin (10)
Michigan (16)
Pennsylvanie (20)
Caroline du Nord (15)
Georgie (16)
Alaska (3)

19h07 : Trump et Biden toujours au coude à coude

Ce mercredi soir, 19h07 heure française, l’indécision prédomine toujours. Les résultats dans les états clés (Wisconsin, Pennsylvanie, Géorgie...) sont encore attendu. Selon les projections, à prendre avec des pincettes, Joe Biden aurait un léger avantage.

17h13 : L’incertitude autour des élections américaines pèse sur les marchés mondiaux

L’incertitude de l’élection présidentielle américaine, avec un coude à coude entre Trump et Biden, crée une volatilité sur les marchés du monde entier.

Lire l’article ici

16h38 : Trump et Biden en guerre sur Twitter

Alors que les dépouillements sont encore en cours dans sept Etats, dont cinq dit "clés", Donald Trump poursuit son offensive sur les réseaux sociaux. Après avoir annoncé sa victoire cette nuit, le président a ainsi expliqué qu’ "hier soir, j’étais en tête, souvent solidement, dans de nombreux États clés, presque tous les cas dirigés par des démocrates. Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître comme par magie, au fur et à mesure que les bulletins de vote surprise étaient comptés. TRÈS ÉTRANGE, et les "sondeurs" se sont complètement et historiquement trompés !"

Joe Biden a riposté, toujours sur Twitter, affirmant que les démocrates "n’aurons de cesse que le vote de chacun soit compté" tandis que les conseiller et directeur de campagne ont fait un point sur la situation.

14h12 : Vers un taux de participation historique

66.9%, c’est la dernière prévision en terme de taux de participation pour les élections présidentielles américaines. Précision importante, sont considéré comme participant toutes les personnes éligibles, même si non-inscrite sur les listes électorales, sont comptabilisées. Si ce chiffre se confirme, il s’agirait donc de la plus forte participation depuis 120 ans !

13h22 : Trump s’autoproclame vainqueur et menace de saisir la Cour Suprême en cas de résultat contraire

Alors que le dépouillement des voix est pour l’heure arrêté, et que Biden et Trump sont au coude à coude, le président sortant a annoncé sa réélection dans la nuit, menaçant de saisir la cour suprême en cas de victoire de Biden.

Lire la suite ici

07:35 : Alors que les résultats des élections se font attendre, les manifestants descendent dans la rue

Bien qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir déclarer un vainqueur, des centaines de personnes à travers le pays se sont jointes aux manifestations du jour du scrutin - contre Trump, contre le système électoral non démocratique, et pour montrer que l’élan du soulèvement antiraciste qui a commencé au début de l’année et qui a balayé le pays est loin d’être terminé.

Les manifestants sont durement réprimés par les forces de police. Au moment où nous écrivons ces lignes, trois personnes ont déjà été arrêtées lors d’affrontements avec la police près de la Maison Blanche.

Nous ne connaissons peut-être pas encore les résultats de l’élection, mais une grande partie des jeunes n’attendent pas qu’un vainqueur soit déclaré avant de relancer la lutte dans les rues. La nouvelle génération politisée qui est descendue dans les rues cet été ne restera pas inactive alors qu’une autre élection bourgeoise fait taire la voix de millions des jeunes, des travailleurs et des secteurs populaires.
Pour en savoir plus, lisez cet article

06:40 : Joe Biden optimiste, mais appelle à la patience

Joe Biden s’exprime devant ses supporters très brièvement où il se dit confiant, « en bonne voie pour remporter cette élection » mais en appelle à la patience : « chaque bulletin doit être compté, c’est pas fini ! ».

Donald Trump, en réaction immédiate sur tweeter, dénonce le « vol » de ces élections, en appelant à arrêter de compter les votes à l’heure où les bureaux de votes sont fermés. 100 millions de nord-américains ont voté par correspondance, ce qui pourrait prendre plusieurs jours à décompter. Optimiste aussi de son côté, il devrait s’exprimer dans les minutes qui suivent.

06:27 : « Pas de vague bleue » Encore de nombreuses incertitudes

Passé minuit aux États-Unis, où les décomptes s’arrêtent pour reprendre le lendemain, Joe Biden continue d’être en tête, mais avec une marge de plus en plus restreinte, alors qu’une partie des « Swing States » semble se pencher pour Trump, comme la Floride, l’Ohio et le Texas. « Pas de vague bleue » commentent les éditorialistes, les incertitudes des votes par correspondance dans certains États clefs comme la Pennsylvanie demeurent, dans la mesure où la législation permet de recevoir jusqu’à 3 jours après le jour de l’élection. Une élection dont l’issue reste pour l’instant encore très imprévisible.

5h24 : Point d’étape : 209 grands électeurs pour Biden, 118 pour Trump. Les "swing states" comme juge de paix

Les derniers résultats provisoire annoncent 209 grands électeurs pour Joe Biden, contre 118 pour Donald Trump. Pourtant, rien n’est encore joué. Tout va se jouer dans les états en balances, comme au Texas, en Caroline du Nord et, bien entendu en Pennsylvanie.

05:11 : Caroline du Nord : Répression policière à Raleigh

Un groupe de manifestants à Raleigh, en Caroline du Nord, a été réprimé par la police ce soir. Alors qu’une grande partie du pays regardait à bout de souffle des experts discuter des résultats des élections, les manifestants sont descendus dans la rue en scandant « Celui qui gagne, nous perdons ». Ils ont défilé dans les rues de la ville, poursuivis de près par les flics de Raleigh dans des fourgons banalisés. Les manifestants ont brûlé des drapeaux américains pour protester contre une élection dans laquelle deux serviteurs de l’État capitaliste s’affrontent pour décider de qui sera le prochain bourreau dans la période à venir. Vers 22 heures, la police a déclaré le rassemblement "illégal" et l’a dispersé. C’est certainement un prélude à ce qui pourrait être une plus grande répression des protestations si elles continuent après l’élection.

5h08 : Sans surprise, carton plein pour Biden en Californie, dans l’Oregon et l’Etat de Washington

Alors que le scrutin est extrêmement serré, c’est sans surprise que Biden a fait le plein sur la côte Ouest. Ce sont donc 74 nouveaux grands électeurs qui s’ajoute pour le candidat démocrate, avec la Californie (55), l’Oregon (7) et l’Etat de Washington (12).

4h20 : Dans des Etats clés, Biden et Trump au coude à coude

Les estimations des résultats provisoire dans les "swing states", ces fameux "états pivots", ne permettent pas, pour l’heure, de départager les deux candidats. Léger avantage pour Trump en Floride et dans l’Ohio. Léger avantage pour Biden en Arizona. Les chiffres disponibles en Caroline du Nord et au Texas sont trop serré pour dégager une tendance.

3h57 : Nos camarades de Left Voice, groupe frère de Révolution Permanente, en direct vidéo pour analyser les élections américaines

3h37 : Biden aurait emporté 115 grands électeurs, 92 pour Trump

Dans l’attente des résultats des "swing states" (états pivots), les résultats continuent de tomber, sans grandes surprises pour l’heure. Biden aurait, selon ces résultats provisoires, emporté 115 grands électeurs. Trump, quant à lui, cumulerai 92 grands électeurs.

Le détail, avec le nombre de grands électeurs remportés par chaque candidat entre parenthèse.

Biden : Vermont (3), New York (29), Massachussetts (11), Connecticut (7), New Jersey (14), Delaware (3), Maryland (10), Virginie (13), Illinois (20) et Nouveau Mexique (5).

Trump : Dakota du Nord (3), Dakota du Sud (3), Wyoming (3), Nebraska (3), Oklahoma (7), Arkansas (6), Louisiane (8), Mississippi (6), Alabama (9), Tennessee (11), Kentucky (8), Indiana (11), Virginie de l’Ouest (5) et Caroline du Sud (9).

3h : Biden contre Trump : une élection pleine d’incertitudes pour l’impérialisme américain

Les élections présidentielles américaines ont lieu cette nuit, dans un contexte de déclin de l’impérialisme américain, avec une crise sanitaire et économique mondiale. Quiconque sera élu se trouvera face à une situation sans précédent, et à un mécontentement croissant au sein de la population.

Une analyse de fond à retrouver ici

2h46 : États-Unis. Restriction du droit de vote dans les États du Sud

Alors que les habitants du Sud des États-Unis essayent de voter, ils doivent faire face à de nombreuses difficultés. Qu’il s’agisse de politiques explicitiment suprémacistes blanches de la fin du XIXe siècle, des manoeuvres de XXIe siècle qui visent à restreindre le droit de vote, des longues files d’attente, des catastrophes climatiques, ces diverses mesures, facteurs et manoeuvres anti-démocratiques mettent en lumière un système organisé pour privilégier une minorité de la population contre les intérêts d’une grande majorité.

Plus d’informations ici

2h25 : 37 grands électeurs pour Trump, 30 pour Biden

Les résultats tombent au compte goute, sans surprise pour l’instant. Dans l’attente des résultats des fameux "swing states", ces états "en balance", Donald Trump aurait remporté 37 grands électeurs, Biden 30. Pour rappel, il faut 270 grands électeurs pour emporter le scrutin.

1h27 : Résultats provisoires sans surprise en Indiana et dans le Vermont

Les premiers résultats provisoires sont sans surprise. Si Donald Trump aurait largement remporté le scrutin en Indiana, Joe Biden l’emporterait pour sa part dans le Vermont.

01:10 : Au Michigan manoeuvres pour éloigner des électeurs des bureaux de vote

Les électeurs de Flint, dans le Michigan, ont reçu aujourd’hui des robocalls leur disant qu’ils pouvaient voter mercredi "en raison des longues files d’attente" dans les bureaux de vote. Des manoeuvres devenues monnaie courante pour désinformé et supprimer des électeurs, en particulier dans les villes où vivent notamment les populations africaines-américaines. Le Michigan est en passe d’établir un record de participation, avec 3,1 millions de personnes ayant déjà voté par correspondance. En 2016, le nombre total de votes s’élevait à environ 4,8 millions.

0h58 : Des partisans de Trump vandalisent plusieurs tombes dans un cimetière juif du Michigan

La nuit dernière, alors que Trump était de passage en ville, des militants pro-trump ont vandalisé plusieurs tombes dans un cimetière juif du Michigan. Une menace antisémite envoyée aux opposants de Trump.

Plus d’informations ici

Mercredi 4 novembre, 0h15 : Plusieurs centaines de personnes se rassemblent devant la Maison Blanche

Sur la place "Black Lives Matters", haut lieu des mobilisations pour George Floyd, plusieurs centaines de personnes sont en train de se rassembler en prévision de la déclaration des premiers résultats.

23h48 : Vers la plus forte participation depuis 30 ans ?

A quelques minutes de la fermeture des bureaux de votes, les instituts de sondage américain indiquent qu’environ 100 millions d’américain ont déjà voté par voie postale ou en personne. Ce taux prévisionnel surpasse grandement les chiffres de 2016 et pourrait être un record sur les 30 dernières années.

Bienvenue sur le live de Révolution Permanente sur les élections présidentielles américaines

C’est aujourd’hui qu’ont lieu les élections aux États-Unis. Le président, l’ensemble de la "Chambre des représentants" et 35 sénateurs sont élus sur un total de 100. En outre, 11 des 50 États élisent un gouverneur. Les sondages présentent jusqu’à présent Joe Biden comme le vainqueur, mais rien n’est vraiment certain.

C’est sur fond d’une polarisation sociale très importante que se font les élections dans la plus grande puissance impérialiste. En pleine crise sanitaire, les États-Unis connaissent le nombre le plus important de décès liés à la covid-19, dépassant le tragique cap des 230.000 morts, touchant en particulier les secteurs les plus précaires de la population, notamment les franges africaines-américaines, latino-américaines et de manière plus générale les secteurs les plus pauvres, que Trump a nié jusque récemment, multipliant des sorties frôlant le ridicule sur les réseaux sociaux, son lieu d’expression fétiche, mais derrière lesquels il a mené une gestion criminelle de la crise. La pandémie mondiale a en plus de cela accéléré une récession économique historique qui a déjà d’énorme répercussions pour la population nord-américaine : ce sont 884.000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage qui étaient enregistrées début septembre. Le régime nord-américain a connu également cet été l’émergence d’immenses mobilisations contre le racisme d’état et les violences policières, les plus importantes de l’histoire du pays. Le fond d’extrême polarisation sociale dans le pays s’exprime également par l’existence de groupuscules suprémacistes blancs et de manifestations d’extrême droite, sur lesquelles Donald Trump s’appuie de manière totalement décomplexée.

Autant de facteurs qui montrent les contradictions du régime nord-américain, placé comme la première puissance impérialiste mondiale, dont les élections vont déterminer l’avenir de l’ensemble de l’échiquier géopolitique à l’échelle internationale.

Trump ou Biden ?

Si les sondages et enquêtes d’opinion donnent Joe Biden comme favori, cette élection est semée d’incertitudes. Alors que les élections en 2016 avaient montré une abstention record, avec la participation de 56% de la population ayant le droit de vote, cette fois les élections connaissent une participation record, notamment avec la possibilité de vote anticipé par courrier.

Les résultats attendus des élections posent de nombreux scénarios alternatifs. Alors que la légitimité de Trump en 2016 était contestée, de par les chiffres relativement serrés, aujourd’hui Biden est placé comme favori dans ces élections. Mais l’actuel président a déjà annoncé que si son rival gagne, il ne reconnaîtrait pas les résultats, faisant que la situation est particulièrement tendue ce soir, et qu’il s’en remettrait à la Cour Suprême qui pourra trancher maximum le 10 décembre où Trump bénéficie d’une majorité avec la récente nomination d’Amy Coney Barett.

Quoi qu’il en soit, malgré l’incertitude du résultat, qu’il s’agisse de Joe Biden, ou Donald Trump, la rotation que pourrait permettre ces élections, qui permettrait de canaliser la rage qui s’exprime dans les derniers affrontements contre les violences policières par la voie institutionnelle si c’est Biden qui l’emporte, les intérêts de cette principale puissance impérialiste ne changent pas. Ceux-ci ne sont pas définis par la présidence, mais par le rôle de cette première puissance dans le monde.




Mots-clés

Elections 2020 aux Etats-Unis   /    Joe Biden   /    Donald Trump   /    Monde