^

Jeunesse

Communiqué NPA Jeunes

L’extrême-droite agresse un militant du NPA Jeunes à Nanterre

À l'université de Nanterre, des membres de l'organisation d'extrême droite « La Cocarde étudiante » ont agressé un étudiant membre du NPA, Selim, pour son engagement et sa couleur de peau. Nous relayons ici un communiqué du NPA Jeunes de l’université de Nanterre : l'extrême droite, les discours de haine et de division ne seront jamais les bienvenus à Nanterre !

jeudi 17 octobre

L’EXTRÊME-DROITE S’EN PREND A UN MILITANT POUR SA COULEUR DE PEAU ET SON ENGAGEMENT !

Ce matin, mercredi 16 octobre, à l’université de Nanterre, des membres de l’organisation d’extrême droite « La Cocarde étudiante » ont agressé un étudiant membre du NPA, Selim. Celui-ci s’est vu prescrire trois jours d’interruption de temps de travail.

La Cocarde étudiante révèle son vrai visage : celui d’une organisation aux méthodes violentes, résolue à s’en prendre à ceux et celles qui contestent toutes les formes d’oppression, raciste, sexiste, homophobe et luttent pour davantage de justice sociale, notamment pour l’accès de toutes et tous à l’université.

La Cocarde étudiante se présente dans sa propagande comme une organisation respectable, tout en s’en prenant aux organisations étudiantes de lutte, dénonçant leur prétendue « violence » et la « prise d’otages » que représenteraient les mobilisations sociales étudiantes. Elle passe sous silence ses liens avec Marion Maréchal, son soutien à Éric Zemour et son projet rétrograde. L’agression dont a été victime Selim ce matin montre une réalité bien différente.

Un tract des organisations politiques et syndicales de l’université a d’ores et déjà été écrit afin d’informer les étudiants et les étudiantes quant à la vraie nature de la Cocarde étudiante. Cette organisation profite des élections de la ComUE de demain pour s’implanter et grossir. Elle veut obtenir des élus pour mieux s’installer. On ne la laissera pas diffuser ses idées réactionnaires. Le NPA jeune appelle à voter pour la liste UNEF, seule liste concurrente à ces élections défendant une université ouverte à tous. Pour autant, cela ne suffira absolument pas à combattre la présence de ces nervis d’extrême-droite. Cela ne pourra se faire que par la rue et par la mobilisation du plus grand nombre demain.

Le NPA-jeunes appelle toutes ces organisations et plus généralement, tous les étudiants et étudiantes, personnels enseignants et non enseignants à se rassembler pour faire savoir à l’extrême droite qu’elle ne sera jamais la bienvenue à Nanterre : notre fac doit être ouverte à tous et à toutes, sans distinction d’origine sociale, de nationalité, de couleur de peau, de religion, de genre, d’orientation sexuelle. Elle restera fermée à tous les discours de haine et de division !

Crédits photo : AFP / Alphacit NEWIM / CrowdSpark




Mots-clés

Université de Nanterre   /    NPA jeunes   /    Racisme   /    Extrême-droite   /    Jeunesse