^

Politique

Propagande gratuite

LCI met à l’honneur le discours islamophobe de Zemmour

Le 28 septembre, l'ouverture de la « convention de la droite » était effectuée par Eric Zemmour par un discours islamophobe et abject contre les immigrés « colonisateurs », que la chaîne LCI ne s'est pas privée de retransmettre dans sa totalité.

mercredi 2 octobre

De 14h20 à 14h51 le 28 septembre, était retransmis en direct sur LCI, le discours d’ouverture de la « convention de la droite » par Eric Zemmour. Ce discours était, comme à l’habitude de Zemmour, d’une islamophobie revendiquée et d’une abjection sans égale. Zemmour a notamment avancé que « Dans la rue, les femmes voilées et les hommes en djellabas sont une propagande par le fait. Une islamisation de la rue, comme les uniformes d’une armée d’occupation rappellent aux vaincus leur soumission ».

Il est même allé plus loin en faisant une comparaison de l’Islam avec le régime Nazi : «  Dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam […] Et personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam, à la limite, beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu : Bien sur, disaient-ils, le nazisme est parfois un peu raide et intolérant, mais de là à le comparer à l’Islam... ».

Ces propos tout à fait abjects et vides de consistance ont été, sans honte aucune, retransmis en direct sur la chaîne LCI. Même si ce choix n’a pas fait l’unanimité au sein de la Société des Journalistes (SDJ) de LCI, les propos nauséabonds de Zemmour ont tout de même été au cœur de la diffusion de l’émission pendant 31 minutes. Un temps de parole déjà bien trop large pour un pseudo-journaliste raciste jusqu’à la moelle. D’ailleurs, les réactions n’ont pas tardé à abonder puisque près de 400 signalements de téléspectateurs, auprès du CSA, ont été effectués après la diffusion du discours par la chaîne.

Eric Zemmour, déjà condamné il y a quelques jours pour des propos incitant à la haine religieuse, a ainsi continué à cracher son venin avec la complicité de LCI. Même si le responsable de la chaîne, Fabien Namias, a émis publiquement des regrets sur la diffusion de ce discours sur LCI, il n’en reste pas moins que la chaîne a cautionné ces propos islamophobes.

Trois jours après la diffusion de ce discours, le mardi 1er octobre, une enquête a été ouverte par le parquet de Paris à l’encontre d’Eric Zemmour. L’enquête s’est ouverte pour « injures publiques  » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence ». Une deuxième affaire de justice donc pour Eric Zemmour, proche penseur de la théorie du grand remplacement élaborée par Renaud Camus. Théorie, tout à fait absurde, paranoïaque et raciste, selon laquelle les cultures et les peuples européens seraient en proie à un « remplacement, une invasion, par la culture et le peuple musulman ».

Encore une fois les médias dominants, sous la figure ici de LCI, donnent un exemple de leur connivence avec les porte-paroles de l’extrême droite. Malgré le mea culpa de Fabien Namias, la place grandissante des discours islamophobes dans l’espace médiatique dominant est incontestable, comme vient en témoigner encore une fois cette retransmission en direct de la cérémonie d’ouverture de la « convention de la droite ». Ces médias font le jeux de l’idéologie dominante, les choix sont clairs, le choix des discours diffusés n’est pas anodin, aucun des partis d’extrême gauche ne sont retransmis en direct. Aucun intérêt à se plomber en les diffusant, tandis que le créneau raciste, permet d’enraciner structurellement ces idées, tout en agitant, quand il le faut, la nécessité de faire front contre ’’les plus extrémistes’’ à droite.

Crédits photo : ASSOCIATED PRESS




Mots-clés

Islamophobie   /    Racisme   /    médias   /    Politique