×

Répression syndicale

LDLC.com, leader du e-commerce informatique : la réalité des conditions de travail de l’autre côté de l’écran

LDLC.COM est le leader du e-commerce informatique et high-tech en France à en croire son site internet. Il est pourtant loin d’être en tête en matière de conditions de travail.

Facebook Twitter

Un représentant syndicale CGT LDLC.com, membre CHSCT, DP et Négociateur paritaire en branche "vente à distance "

 
Après avoir été condamné le 2 juin 2015 pour délit d’entrave au fonctionnement CHSCT qui dénonçait les conditions de travail des salariés monteurs, l’entreprise LDCL.com doit répondre, le 26 janvier 2017, d’une demande formée par 14 salariés de l’entreprise devant le Conseil de Prud’hommes de VIENNE en vue de la légitime reconnaissance de leur qualification.

Ces techniciens monteurs, aux compétences techniques reconnues par l’employeur, sont non seulement confrontés à un management reconnu toxique mais encore à l’absence de reconnaissance de leurs qualifications professionnelles. Classés comme employés par l’employeur, ils revendiquent, pièces à l’appui, une classification dans la catégorie des techniciens. Rouages essentiels de l’entreprise, auto-formés, sans hiérarchie opérationnelle, ils ne bénéficient pas de la juste reconnaissance de leurs compétences par une entreprise qui se vante pourtant d’offrir, par son école interne, une reconnaissance professionnelle à ceux qui l’intègrent. Mais pas à ceux qui contribuent, tous les jours, au développement de l’entreprise.

Leur représentant syndical, qui dénonce depuis plus de deux ans les conditions de travail de ses collègues, a déjà fait l’objet de deux demandes d’autorisation de licenciement refusées par l’administration. Il poursuit son employeur pour discrimination syndicale. L’affaire est à suivre.


Facebook Twitter
Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale