^

Monde

Colonialisme

La Barbade rompt avec la monarchie britannique et devient une république. Quelques réflexions

Mardi, la petite île caribéenne, la Barbade, a rompu avec la monarchie britannique et est devenue une république. Mais l’héritage du colonialisme et de l’esclavage ne disparait pas pour autant.

mercredi 1er décembre 2021

Ce mardi, à l’occasion des 55 ans de son indépendance, la Barbade s’est affranchie de la couronne britannique pour devenir la plus jeune république du monde. Quelques éléments de réflexion.

1.La Barbade rompt avec la monarchie britannique et devient une république. Mais l’héritage de l’esclavagisme ne disparaît pas. En ce sens, la proclamation de la République est l’occasion de se remémorer l’héroïque révolte de Bussa -un esclave né libre en Afrique mais capturé et amené à la Barbade pour travailler dans les plantations- de 1816 contre l’oppression du peuple Noir dans une région où encore aujourd’hui il reste des colonies.

2. En avril 1816 face au blocage d’une loi que les esclaves estiment en leur faveur, l’insurrection prend. 400 combattants, et à leur tête, l’esclave Bussa, entament une révolte qui gagnera toute l’île et s’affrontera à des forces britanniques mieux armées.

3. Bussa tombera au combat ainsi que 270 combattants pour la liberté des Noirs, contre 2 côté britannique. Il y aura des exécutions publiques des Noirs révoltés et une répression brutale du pouvoir colonial et esclavagiste. L’abolition de l’esclavage sera décrété en 1834 et l’indépendance en 1966.

4. La structure coloniale est restée en grande partie intacte et les vieilles élites coloniales sont celles qui contrôlent le pouvoir politique et économique dans l’île de nos jours. La Barbade est un paradis fiscal touristique mais où les inégalités explosent, héritage direct de l’esclavagisme.

5. La destitution de la reine Elisabeth II en tant que chef de l’Etat ne va cependant pas changer cette structure de classe, ni le modèle économique. C’est un geste symbolique alors que la population largement dépendante du tourisme été durement frappée par le Covid-19.

6. Mais cet acte symbolique suffira-t-il à faire oublier les problèmes économiques de l’île ? Peut-il y avoir des impacts sur d’autres Etats des Caraïbes ? Peut-on assister à un regain du sentiment national dans une région où cette question est plus que délicate ?

7. Pour la France se pose la question : quel impact peut avoir cette nouvelle dans les colonies françaises de la région, notamment en Guadeloupe où face à la crise sociale le gouvernement a mis sur la table la question de l’autonomie, dans une manœuvre pour tenter de diviser le mouvement ?

8. Ces puissances impérialistes ont mis en place une structure de dépendance pour rendre non-souhaitable, voire impossible, toute velléité d’indépendance sérieuse de ces territoires. La remise en cause de ces structures coloniales est un préalable à toute discussion sur l’indépendance.




Mots-clés

Antilles   /    Anticolonialisme   /    Impérialisme   /    Monde