^

Notre classe

LA GRÈVE SE DURCIT

La CGT énergie coupe l’électricité sur le site d’Amazon à Blanc-Mesnil

Moins d’une semaine après l’action de blocage du site d’Amazon de Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis pour dénoncer les conditions de travail et protester contre la réforme des retraites, la CGT énergie 93 a coupé l’électricité durant la nuit de lundi à mardi.

mercredi 25 décembre 2019

Crédits photo : Karine Pierre / Hans Lucas

Le centre qui distribue 50 000 colis par nuit, et qui, selon sa direction, enregistre son pic d’activité la nuit, a été privé d’électricité de 23h30 à 7h30 de lundi à mardi. Revendiqué par la CGT énergie 93 en soutien aux salariés du géant américain Amazon, roi du management agressif, qui n’hésite pas à licencier ses employées femmes parce qu’elles sont enceintes ou sur le motif de soutenir les gilets jaunes, cette action s’inscrit aussi dans le durcissement de la grève contre la réforme des retraites qui a cours cette semaine.

En outre, les coupures d’électricité par les secteurs de l’énergie sont des actions qui se répètent partout en France afin de lutter contre le projet de réforme. Comme les cheminots arrêtent les trains, la RATP les métros, les raffineurs sortent les carburants, à l’énergie, les salariés exercent des coupures de courant. Dans la continuité des dates du 5 et du 17 décembre, on voit plusieurs actions ont été menées par des grévistes du le secteur Energie en exerçant des coupures d’électricité. «  Cela a commencé peu après minuit en Gironde, la nuit dernière, avec une coupure d’électricité d’une demi-heure. Puis, cela s’est reproduit dans la région lyonnaise (Rhône) et à Nantes (Loire-Atlantique) mardi après-midi  ».

Ici, il s’agit vraiment d’un autre exemple frappant de la convergence entre secteurs publics et privés qui dément par les faits une fois de plus le discours du gouvernement qui parle d’un mouvement corporatiste. En effet, les employés d’Amazon, victimes de techniques managériales extrêmement violentes avaient déjà débrayé jeudi dernier.