×

Après la marche du climat, le vrai visage du gouvernement

La ZAD du Moulin, opposée à un projet d’autoroute, violemment réprimée par 500 gendarmes

Ce lundi matin près de 500 gendarmes ont investi la forêt de Kolbsheim (Bas-Rhin) pour réprimer les opposants au projet d’autoroute qui détruira la zone, poussant même à coups de bouclier une femme de 89 ans en déambulateur.

Facebook Twitter

Après la « marche pour le climat » de ce samedi en réaction à la démission de Nicolas Hulot, plusieurs membres du gouvernement ont souligné l’initiative mais ont assuré que la France était déjà à la pointe sur les questions écologiques et ont revendiqué le bilan du gouvernement. Les zadistes du Moulin qui se sont fait déloger par 500 gendarmes ce lundi matin ne l’ont sans doute pas vécu de la même façon…

Depuis plusieurs années, des habitants du village de Kolbsheim (Bas-Rhin) et des militants s’opposent au projet d’autoroute, nommé projet de grand contournement ouest (GCO), que veut imposer la société Vinci. Un projet qui traîne depuis les années 1970, et contre lequel se battent sans relâche les habitants. Depuis juillet 2017, certains d’entre eux ont décidé d’occuper une partie de la forêt de Kolbsheim, située au milieu du projet. Plusieurs avis officiels rendus par le Conseil national de protection de la nature, par l’agence de la biodiversité ou encore l’autorité environnementale ont exprimé une vision défavorable au projet. Mais la recherche de profit a une nouvelle fois primé sur la défense de l’environnement, et le préfet a signé fin août les arrêtés autorisant les travaux.

Mais à 5 heures du matin ce lundi 10 septembre, ce sont 500 représentants des forces de l’ordre qui ont violemment attaqué les 500 personnes réunies, dont le maire du village et des personnes âgées. Selon les témoignages, une habitante de 89 ans se déplaçant à l’aide de son déambulateur se serait même faite pousser par des boucliers de gendarmes. Après avoir délogé les manifestants, la destruction des habitations et de la forêt de Kolbsheim a été entamée par la société Vinci, responsable également du projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bures.

Crédit photo : G. Varela / 20 Minutes.


Facebook Twitter
Acheter les actions de Total pour sauver la planète ? La nouvelle trouvaille d'EELV pour les européennes

Acheter les actions de Total pour sauver la planète ? La nouvelle trouvaille d’EELV pour les européennes

Défaire le mythe de la transition énergétique

Défaire le mythe de la transition énergétique

Action contre Lafarge : l'Etat mobilise à nouveau l'anti-terrorisme pour réprimer le mouvement écolo

Action contre Lafarge : l’Etat mobilise à nouveau l’anti-terrorisme pour réprimer le mouvement écolo

Européennes : EELV veut intégrer une macroniste pro-service militaire sur sa liste

Européennes : EELV veut intégrer une macroniste pro-service militaire sur sa liste

Catastrophe capitaliste. 57 entreprises responsables de 80 % du CO2 émis depuis les accords de Paris

Catastrophe capitaliste. 57 entreprises responsables de 80 % du CO2 émis depuis les accords de Paris

« De l'eau, pas des puces » : à Grenoble, la lutte écologique s'attaque aux industries de la micro-électronique

« De l’eau, pas des puces » : à Grenoble, la lutte écologique s’attaque aux industries de la micro-électronique

Vote de la loi contre les polluants éternels : une « victoire historique », vraiment ?

Vote de la loi contre les polluants éternels : une « victoire historique », vraiment ?

Sous couvert d'écologie, Macron et Lula organisent le partage et le militarisation de l'Amazonie

Sous couvert d’écologie, Macron et Lula organisent le partage et le militarisation de l’Amazonie