^

Monde

Australie

La compagnie aérienne Qantas prévoit de supprimer 6000 emplois

Ce jeudi, le directeur de la compagnie australienne Qantas Airways a annoncé la suppression de 6000 emplois. Comme dans de nombreuses autres entreprises, les grands patrons cherchent à faire payer la crise aux travailleurs pour continuer à faire des profits.

jeudi 25 juin

Crédit photo : George Hall/Clay Lacy

Alan Joyce, directeur de la compagnie australienne Qantas Airways a annoncé ce jeudi, lors d’une conférence de presse, son plan de restructuration. Il prévoit notamment de supprimer 6000 emplois afin de faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Cette vague de licenciements touchera donc plus de 20 % des salariés du groupe. Comme nous l’écrivions dans un précédent article, l’arrêt des vols internationaux a affecté les compagnies aériennes qui se lancent dans des plans de licenciements massifs.

Selon Le Monde, M. Joyce a affirmé que « La perte de milliards de dollars de chiffre d’affaires ne nous laisse pas beaucoup de latitude ». Pourtant, les difficultés de l’entreprise apparaissent relatives : le marché national représentait avant la crise deux tiers de leurs bénéfices, leur principal concurrent Virgin est actuellement en cessation de paiement et l’emploi d’Alan Joyce, directeur général le mieux payé du pays, est maintenu. Les déclarations de ce dernier montrent en effet que l’entreprise a la possibilité de continuer à faire des profits : « Nous sommes numéro un sur les liaisons classiques et à bas coût en Australie, où les distances rendent le transport aérien essentiel. »

À Qantas Airways comme dans bien d’autres compagnies aériennes du monde, la priorité des grands patrons est de continuer à tout prix de faire des profits et de maintenir les salaires des dirigeants, tout en cherchant à faire payer la crise aux travailleurs.




Mots-clés

Crise économique   /    Australie   /    Aéronautique   /    Monde