^

Politique

Une richesse accumulée sur l'exploitation

La fortune de Jeff Bezos dépasse les 200 milliards de dollars, une première historique

Alors que l’économie mondiale traverse une crise économique profonde, Jeff Bezos, le fondateur et patron d’Amazon voit sa fortune passer la barre des 200 milliards de dollars. Une première. Le géant du e-commerce et de l’internet américain a en effet tiré un profit énorme des mesures de confinements prises dans de nombreux pays et ce au détriment de la santé des employés de l’entreprise, forcés à travailler au plus fort de la crise sanitaire.

jeudi 27 août

Jeff Bezos est officiellement le premier homme dont la fortune est estimée à plus de 200 milliards de dollars selon le magazine Forbes. Ce « record » a pu être battu du fait de la hausse de la valeur de l’action d’Amazon, le géant du e-commerce et d’Internet, fondé par Jeff Bezos. Amazon comme la plupart des autres GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) a profité des mesures de confinements qui ont eu lieu suite à la première vague de l’épidémie de covid-19.

Amazon a en effet profité du confinement en maintenant son activité de e-commerce, au détriment de la santé des travailleurs. Pour maintenir son activité l’entreprise n’a pas reculé face au chantage à l’emploi en menaçant de fermer ses entrepôts.. Tout au long du confinement, Amazon a fait peser sur les travailleurs une pression des plus importantes , dans le but de maintenir ses profits.

C’est sa branche de « Web Services », services d’hébergement et de calculs destiné aux entreprises, qui lui permet également de faire de grands bénéfices. Avec la généralisation du télétravail pour certains activités, ces services ont là aussi vu leur utilisation augmentée. Jeff Bezos est donc aujourd’hui l’homme le plus riche du monde. Alors que l’économie s’enfonce dans une crise sans précédent dont les contours ne sont pas encore totalement définis, cette nouvelle est en contraste marquant avec la récession en court. Cela va dans le sens de la « reprise en K » annoncée par certains analystes financiers pour signifier les différences entre différents secteurs de l’économie.

Ce qui a permis à Jeff Bezos de devenir le premier homme a posséder plus de 200 milliards, c’est l’exploitation de centaines de milliers de personnes, qui se sont trouvés d’autant plus exposés lors de la crise sanitaire.




Mots-clés

Crise économique   /    Amazon   /    Politique