^

Société

"Ils ont essayé de toucher ses parties intimes. Ils lui ont craché dessus."

La sœur de Théo témoigne : « Il l’ont insulté avec des injures racistes. Ils l’ont traité de bamboula, salope »

Après la condamnation ce mercredi de deux jeunes après les affrontements survenus suite au viol de Théo à 6 mois de prison ferme, la justice s’est distinguée par sa vitesse et sa fermeté éclair. Pour leur part, les 4 policiers violeurs de Théo sont toujours en liberté. Ils ont notamment été défendus par Luc Poignant, policier et membre du syndicat Unité SGP Police, qui a déclaré que « bamboula, ça ne doit pas se dire mais ça reste à peu près convenable ». Des propos ouvertement racistes qui défendent les insultes proférés par les policiers. Une violence terrible et des propos racistes que la sœur de Théo raconte dans la vidéo ci-dessous.




Mots-clés

#JusticePourThéo   /    Violences policières   /    Société