^

Politique

Casseroles

La « valeur travail » selon Ciotti : son ex-épouse visée pour cumuls d’emplois

Selon Le Canard Enchaîné, Caroline Magne, l’ancienne épouse d’Éric Ciotti aurait cumulé jusqu’à trois emplois en même temps, dont un comme collaboratrice parlementaire du député entre 2007 et 2016.

mercredi 16 novembre

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Selon une publication du Canard Enchaîné de ce mercredi 16 novembre, l’ancienne épouse de Eric Ciotti, candidat à la présidence des Républicains, aurait « cumulé diverses fonctions auprès du député ou d’alliés politique » entre 2007 et 2016.

Caroline Margne, ex-conjointe du député LR, est embauchée en juin 2007 comme assistante parlementaire de Eric Ciotti, nouvellement élu à l’Assemblée nationale. Elle restera en poste jusqu’en 2016. En 2008, elle devient directrice adjointe du conseil départemental des Alpes-Maritimes lorsque son époux en prend la présidence. La même année elle rejoint la mairie de Christian Estrosi (Ciotti et lui sont encore alliés) à Nice, et obtient également un poste au sein de la communauté urbaine un an plus tard, jusqu’en 2011. De 2012 à 2014, elle occupe un emploi au diocèse de Nice, puis elle devient directrice générale des services de la commune de la Colle-sur-Loup. Selon Le Canard Enchaîné, Caroline Magne a donc « occupé jusqu’à trois emplois en même temps ».

Si celui qui est déjà sous le coup d’un enquête pour détournements de fonds publics s’est défendu en déclarant que « le cumul d’activité n’a jamais dépassé 44 heures semaines », ce cumul d’emplois a quelques traits « penelopesques » et ressemble grandement à des emplois fictifs. Une affaire qui n’est pas sans rappeler l’affaire Fillon ; douce ironie pour celui qui veut « réhabiliter la valeur travail ».

Ces nouvelles casseroles chez les Républicains illustrent la corruption généralisée qui règne dans une classe politique dominée par la bourgeoisie. Des casseroles qui rappellent la réalité de leur système politique qu’il serait temps de changer, pour mettre un terme au règne du lucre et de la pourriture. Il n’est plus possible que l’argent public soit mis au service de l’intérêt personnel de quelques privilégiés : les richesses doivent revenir entre les mains de celles et ceux qui les produisent.



Mots-clés

Canard Enchaîné   /    Eric Ciotti   /    emplois fictifs   /    corruption   /    Les Républicains   /    Politique