^

Notre classe

Latécoère. « Que les patrons aillent eux-mêmes claquer des rivets si ça leur chante ! »

Latecoère, entreprise aéronautique toulousaine, fait pression sur ses salariés pour la reprise du travail alors que les conditions d'hygiène et de sécurité ne sont toujours pas réunies. Le syndicat CGT Latécoère a sorti un communiqué ce jour, reproduit ci-dessous, pour dénoncer la « décision monstrueuse, à la fois criminelle et stupide » prise par les dirigeants.

mercredi 25 mars

Latecoère, entreprise historique du bassin aéronautique toulousain, fait pression sur ses salariés pour la reprise du travail ce mardi 24 mars alors que les conditions d’hygiène et de sécurité ne sont toujours pas réunies. La direction de l’entreprise sous-traitante fait le choix de répondre à l’impératif donné par son donneur d’ordre Airbus et d’envoyer au front ses salariés pour garantir les profits du patronat de l’aéronautique, entreprise non-essentielle au moment les pronostics de transports aérien sont au plus bas.

Le syndicat CGT Latécoère a sorti un communiqué ce jour, reproduit ci-dessous, pour dénoncer la « décision monstrueuse à la fois criminelle et stupide » prise par les dirigeants tout aussi criminels Pierre Gadonneix et Phillip Swash, respectivement président du conseil d’administration et PDG du groupe Latécoère.




Mots-clés

confinement   /    Epidémie   /    Coronavirus   /    Sous-traitance   /    Airbus   /    Latécoère   /    Aéronautique   /    CGT   /    Toulouse   /    Notre classe